AFP

Coupe du monde: Martin Fourcade remporte le général pour la troisième fois de suite

Fourcade est définitivement le meilleur
Par Eurosport

Le 16/03/2014 à 11:10Mis à jour Le 16/03/2014 à 12:49

Deuxième de la poursuite de Kontiolahti, Martin Fourcade, double champion olympique à Sotchi, a décroché le gros globe de cristal pour la troisième année consécutive. Le Norvégien Emil Svendsen a abandonné après le troisième tir alors que Johannes Boe a réalisé le triplé dans la station finlandaise.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Toujours un peu plus dans la légende. En finissant deuxième de la poursuite de Kontiolahti, Martin Fourcade s’est assuré la victoire finale au classement général de la Coupe du Monde. Pour la troisième fois consécutive, le Français ramène le gros globe de cristal à la maison. Johannes Thingnes Boe, vainqueur de la course, s’offre lui sa troisième victoire en autant de courses en Finlande.

Finalement, une deuxième place a suffi au bonheur de Martin Fourcade. Au départ de la poursuite dimanche, il avait toutes les cartes en main pour s’assurer le gros globe. Mais l’abanbon de Svendsen, le seul qui pouvait encore mathématiquement lui ravir la place de numéro 1 mondial, a précipité le sacre du biathlète français. Il n’avait plus qu’à finir la course, qu’il terminait à 16’’ du vainqueur du jour. "C'est comme une victoire pour moi car je voulais ce gros globe", a déclaré Fourcade à la télévision allemande, après avoir franchi la ligne d'arrivée les bras au ciel. Plus de 180 points d'avance sur ses poursuivants, le petit globe de la poursuite qui s'ajoute à celui du sprint, Fourcade peut savourer.

Dans les pas de Poirée

Avec ce globe, il se rapproche un peu plus de Raphaël Poirée, vainqueur quatre fois du classement général mais il a encore du chemin à parcourir pour rejoindre la légende Bjoerndalen, qui détient le record absolu avec six victoires finales. Deux titres olympiques glanés à Sochi et un gros globe, Fourcade s’assure déjà un bilan exceptionnel alors que la saison n’est pas encore terminée. Et ce n'était pas gagné d'avance : "Beaucoup disaient que c'était impossible de se concentrer sur deux objectifs (les JO et la Coupe du monde). J'y suis arrivé. Je suis très fier de moi." Il pourra encore se réjouir lors de la dernière étape de la Coupe du monde en Norvège où il pourra glaner un petit globe supplémentaire, celui du mass start.

0
0