Brahim Asloum se retitre de la course à la présidence de la fédération française de boxe (FFB). "Vu le contexte sanitaire et économique qui a plongé la FFB dans une situation difficile, le temps est à l'union sacrée, pas à la division. Après une longue réflexion, j'ai décidé de retirer ma candidature", a confié Asloum, sacré en 2000 aux JO de Sydney chez les mi-mouches, dans les colonnes de L'Equipe.
Asloum estime qu'une élection ne doit pas être "une bataille d'ego" mais un "échange d'idées". "Le besoin est maintenant de se rassembler, de faire appel aux bonnes personnes, à l'expertise", a-t-il expliqué. Dominique Nato, ancien entraîneur et directeur technique national se retrouve désormais seul candidat en lice pour prendre la succession d'André Martin à la tête de la FFB. L'assemblée générale élective est prévue le 20 mars prochain.
Boxe
"Il est temps de retourner travailler" : Yoka, une défaite et ses conséquences
15/05/2022 À 07:52
Boxe
Yoka tombe pour la première fois
14/05/2022 À 21:53
Boxe
Yoka : "Ça va être le combat le plus dur de ma carrière"
13/05/2022 À 12:09