Deontay Wilder face à Tyson Fury, acte 3 ? Selon plusieurs médias américains, le premier, battu samedi à Las Vegas, va activer sa clause de revanche pour un troisième combat avec le Britannique. Le combat aura lieu "cet été, sans un autre dans l'intervalle. Je suis un guerrier et prêt à y retourner", a dit à Associated Press le boxeur de 34 ans, qui a concédé sa première défaite chez les professionnels, sous forme de calvaire pendant 7 rounds avant que l'arbitre n'y mette fin.
Revenant sur ce combat où il est apparu impuissant comme jamais sur un ring, Wilder a tenté de l'expliquer en plaidant une raison plutôt inattendue. Il a assuré avoir été éprouvé avant même d'affronter Fury par le costume d'environ 18 kg porté pour son entrée dans le MGM Grand, du vestiaire au ring. "Le fait est que mon uniforme était beaucoup trop lourd pour moi", a déclaré Wilder à Yahoo Sports. "Je n'avais pas de jambes dès le début du combat. A la troisième reprise elles ne m'ont plus porté et se sont écroulées. Mais je suis un guerrier et les gens savent que je suis un guerrier".

Breland sur la touche ?

Tokyo 2020
Le TAS rejette le recours d'Aliev
HIER À 09:40
"Beaucoup de gens m'ont dit: "Quelque chose n'allait pas chez toi". En effet, mais lorsque vous êtes sur le ring, vous devez bluffer sur beaucoup de choses", a ajouté Wilder. Au cours de ce round, Fury a envoyé au tapis son adversaire avec un enchaînement gauche, droite qui l'a touché au visage et à l'oreille. Apparu sonné, désorienté et en perte d'équilibre, Wilder n'a ensuite jamais vraiment récupéré et après avoir été renvoyé au tapis au 5e round, un de ses deux entraîneurs a jeté l'éponge au 7e, provoquant l'arrêt de l'arbitre.

Fury : "Wilder n'avait aucune chance"

A propos de Mark Breland, qui a jeté l'éponge, Wilder a suggéré à Yahoo qu'il ne sera plus dans son coin les soirs de combat. La victoire éclatante de Fury a suivi un premier combat épique qui s'était terminé sur un nul en décembre 2018. Alors qu'un "Wilder-Fury III" semble incontournable, les fans de boxe espèrent aussi un combat pour l'unification des titres chez les poids lourds entre Tyson Fury et son compatriote Anthony Joshua, qui détient les titres WBA, IBF et WBO.
Tokyo 2020
Il n'en démord pas : Aliev veut reprendre le combat et conteste sa disqualification auprès du TAS
HIER À 02:16
Tokyo 2020
Le CNOSF va contester la disqualification d'Aliev
01/08/2021 À 09:37