La fédération a changé son acronyme AIBA en IBA et adopté un ensemble complet de réformes de gouvernance élaborées par des experts indépendants. Au total, 107 fédérations nationales de l'IBA étaient présentes pour approuver ces transformations de grande envergure.
« Alors que nous célébrons notre 75e anniversaire, je suis très fier de la façon dont l'IBA s'arme rapidement et profondément pour l'avenir. Une année seulement s'est écoulée depuis que j'ai eu le privilège de devenir président de l'IBA. Ensemble, nous avons déjà réalisé des réformes qui semblaient jusque-là inatteignables », a déclaré Umar Kremlev. « Nous n'aurions pas pu y parvenir seuls. Pour préparer les mesures aujourd'hui approuvées par les membres de l'IBA, nous avons bénéficié du soutien des meilleurs experts indépendants en matière d'intégrité et de gouvernance sportives et des ressources de Gazprom, notre commandité qui a rendu tout cela possible. »
Le Congrès a été informé des avancées sur les parties une et trois de l'enquête sur la boxe menée par le Professeur Richard McLaren et son équipe. Ensuite, le Professeur Ulrich Haas a présenté le rapport du Groupe de réforme de la gouvernance, préalablement approuvé par le conseil d'administration de l'IBA avant de l’être par les fédérations nationales de l'IBA, qui ont aussi voté à l'unanimité une série d'amendements aux statuts.
Boxe
Yoka : "Je ne suis pas de ceux qui se cachent ou veulent prendre le moins de risques possible"
30/12/2021 À 22:07
Ces amendements incluent la création d'une équipe autonome sur l'intégrité de la boxe, qui devrait être opérationnelle courant 2022. Le nombre de membres du conseil d'administration passera de 28 à 18, après des élections qui se tiendront d'ici le 30 juin. Les candidats seront soumis à des contrôles d'éligibilité rigoureux et indépendants. Grâce à de nouvelles limites de mandat et à des critères d'éligibilité renforcés, des changements très importants dans la composition du conseil d'administration sont attendus.
Afin d’accroître sa viabilité commerciale, l'IBA a révélé une nouvelle identité visuelle autour de son nouvel acronyme et d’un logo inédit. En 2007, elle avait déjà changé son nom complet en « Association internationale de boxe » tout en conservant l’acronyme AIBA (Association Internationale de Boxe Amateur). L'acronyme IBA marque un nouveau chapitre dans l'histoire du sport, qui se concentrera sur le respect de normes d'intégrité les plus exigeantes et sur la garantie pour chaque boxeur de participer à des combats équitables.
« Il y a trois jours à peine, le CIO a conseillé à l'IBA d'adopter des réformes de gouvernance et de diversifier ses sources de revenus. Que nous soyons déjà prêts à délivrer très rapidement des progrès convaincants allant dans ce sens est un signe du chemin parcouru par l'IBA », a poursuivi Président Kremlev. « Nous faisons bien plus que d’opérer d’immenses transformations au sein de chaque unité de l’IBA. Nous changeons durablement notre entière culture. L'IBA restructurée peut à présent servir les boxeurs d'aujourd'hui et de demain, ainsi que tous leurs supporters. »
L'IBA travaille maintenant à définir des catégories de poids et à développer un système de qualification olympique, qui devra être approuvé par le CIO pour Paris 2024.
Boxe
Nouvelle victime du retour des jauges, le combat Yoka-Bakole reporté
28/12/2021 À 21:40
Boxe
Seul avec un ratio de 100% de K.-O., Beterbiev conserve son titre WBC et IBF chez les mi-lourds
18/12/2021 À 07:30