Reuters

Mayweather-Ortiz, la honte

Mayweather-Ortiz, la honte
Par AFP

Le 18/09/2011 à 08:06Mis à jour Le 18/09/2011 à 19:31

L'Américain Floyd Mayweather est resté invaincu en s'emparant du titre de champion WBC des welters samedi à Las Vegas (Etats-Unis) grâce à une victoire sur son compatriote Victor Ortiz par KO à la 4e reprise, une décision arbitrale toutefois controversée.

Mayweather a en effet mis Ortiz KO après trois minutes dans la 4e reprise sur un enchaînement gauche-droite alors que l'arbitre venait de pénaliser Ortiz pour un coup de tête et que ce dernier, bras baissés et tête tournée, ne semblait pas avoir conscience que le combat avait repris, ce qui était pourtant le cas, et continuait de s'excuser auprès de Mayweather.

"Nous ne sommes pas là pour nous plaindre de qui a fait quoi de pas réglo, a indiqué Mayweather, qui menait le combat après trois rounds. J'ai été touché par un coup vicieux (le coup de tête, ndlr). Je me suis protégé". "L'arbitre a demandé une pause (après le coup de tête), a dit Ortiz. Je l'ai regardé et boum, je suis allé au tapis. L'arbitre n'a pas bien communiqué mais je n'ai personne d'autre à plaindre que moi. C'est une bonne leçon". "Je ne suis pas un boxeur vicieux, je n'ai pas fait exprès de lui mettre un coup de tête", a ajouté Ortiz, qui s'est excusé à deux reprises sur le ring. Mayweather, 34 ans, est toujours invaincu après son 42e combat chez les professionnels (26 victoires avant la limite). Il n'avait pas combattu depuis 16 mois et sa victoire sur décision unanime contre son compatriote Shane Mosley en mai 2010.

C'est en effet davantage hors des rings que "Money" Mayweather a fait parler de lui ces derniers temps. Il fait ainsi face à trois procédures judiciaires simultanées: une action en diffamation intentée par Manny Pacquiao après que Mayweather et son camp eurent insinué que le Philippin se dopait, une procédure pour des actes de violence domestique à l'encontre son ancienne petite amie, et une autre pour agression sur un des gardes de sécurité du lotissement de luxe où il réside à Las Vegas (Nevada). Ortiz, un gaucher qui a subi sa 3e défaite (pour 29 victoires, dont 22 avant la limite, et 2 nuls), détenait la ceinture de champion WBC depuis sa victoire en avril sur l'Américain Andre Berto, jusqu'alors invaincu. Dans un autre combat lors de la même réunion, le Mexicain Erik Morales s'est adjugé le titre vacant WBC des super-légers en battant son compatriote Pablo César Cano par jet de l'éponge à la 11e reprise. Morales a maintenant remporté un titre WBC dans quatre catégories de poids.

0
0