Adrien Bart ne digère pas. Le Français a fini quatrième de la finale de l'épreuve du 1000m canoë monoplace. Et pas derrière n'importe qui. Alors qu'il était parfaitement placé pour décrocher la médaille de bronze durant près de 900m, le céiste du Pas-de-Calais a finalement été devancé par un certain Serghei Tarnovschi. "Quelqu'un de pas très respectable", selon le sportif de 29 ans.
La raison ? Le Moldave a un passif. Troisième à Rio, il avait été privé de sa médaille deux jours après le podium pour un contrôle antidopage positif hors-compétition, juste avant les JO. Et suspendu quatre ans. Autrement dit, si les Jeux de Tokyo n'avaient pas été reportés d'un an en raison de la pandémie, Tarnovschi n'aurait pas pu participer à la fête.
Tokyo 2020
Bart termine au pied du podium
07/08/2021 À 03:15

Le céiste français Adrien Bart a terminé 4e de la finale de C1 1 000 m à Tokyo

Crédit: Getty Images

"Ça fait chier qu'il soit là, qu'il soit aussi fort, on ne sait pas grand-chose de ce mec et en même temps je ne veux rien savoir de lui, a confié Bart juste après la course, dans des propos rapportés par l'AFP. Ce ne sont pas des choses que j'aime, ce n'est pas comme ça que je vois le sport. Même s'il a pu commettre une erreur, je suis désolé, j'ai une vigilance qui est super élevée".
Si on est pro, on doit être vigilant sur tout ce qu'on ingère
Il n'a manqué qu'un peu plus d'un dixième de seconde à Bart pour franchir la ligne devant le Moldave et offrir une première médaille au canoë en ligne tricolore dans ces Jeux. Dans ce contexte, c'est rageant. "Si on est pro, on doit être vigilant sur tout ce qu'on ingère. Il n'a pas été vigilant ou alors il a triché, donc c'est quelqu'un de pas très pro. Que la substance agisse encore dans son corps ou pas, je n'en sais rien, je ne suis pas scientifique, a-t-il renchéri auprès de L'Equipe. Mais la course d'aujourd'hui prouve qu'il est battable. j'aurais dû le battre et je n'ai pas réussi."

Serghei Tarnovschi et sa médaille de bronze, le 7 août 2021, aux Jeux Olympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Après avoir un temps déserté la zone mixte, à la suite d'une mésentente entre la Fédération internationale de canoë et le staff moldave, Tarnovschi s'est défendu. Non sans beaucoup d'aplomb : "Je réalise à nouveau mon résultat de Rio et je montre que remporter de nouveau le bronze cinq ans plus tard n'est pas un problème pour moi, a-t-il dit à l'AFP. Aujourd'hui, je n'ai pas pagayé en pensant à ma médaille, mais en pensant à mon finish."
Bart quitte donc Tokyo sans médaille, mais avec une bonne dose de frustration. Même s'il n'est pas déçu de sa propre prestation. "J'ai tout donné, tout mis en place, je fais quatrième, c'est mon niveau aujourd'hui, il y a des gars que j'ai battus et que je n'aurais jamais pensé battre", a assuré celui qui refuse encore de se projeter sur les Jeux de Paris : "On va remettre les choses à plat. Si on repart pour trois ans, on doit repartir sur des bases solides, car sans cela on ne va pas très loin".
Tokyo 2020
Nouvelle chance de médaille pour la France : Adrien Bart en finale du C1 1000 m
07/08/2021 À 01:04
Tokyo 2020
Bart et le K4 féminin en demi-finales
06/08/2021 À 01:50