Il avait goûté à cette joie si jeune, à 20 ans. Sébastien Vigier a renoué ce dimanche avec les sommets du sprint sur le Vieux Continent, en redevenant champion d’Europe de la vitesse individuelle, cinq après son sacre de 2017. Il s’est imposé en finale à Munich face à Jack Carlin, sur une piste de 200 mètres (contre 250 mètres habituellement) offrant à la délégation française sa troisième médaille d’or dans la compétition.
A deux mois des Championnats du monde, les terreurs néerlandaises Harrie Lavreysen et Jeffrey Hoogland ont fait l’impasse sur l’épreuve. Dans ce contexte, difficile d’espérer mieux que le match entre Vigier (3e des derniers Mondiaux) et Carlin (3e des derniers JO). Il a tenu ses promesses, se disputant au meilleur des trois manches, et ce même si la chute du pistard britannique (en demie) a semblé le gêner.
Championnats d'Europe
Invincible Thomas
12/08/2022 À 17:30

Un dépassement de patron pour une qualification en finale de la vitesse pour Vigier

Deuxième manche gagnée d'un souffle

Sébastien Vigier a nettement perdu le premier round, alors qu’il s’élançait en deuxième position. Il a gagné le deuxième de peu, comme en a attesté une photo-finish qui a arraché un sourire nerveux à Grégory Baugé et Jason Kenny, anciennes gloires de la piste au soutien de leurs successeurs. Puis l’ultime bataille a été survolée par le Français, face à un adversaire qui paraissait à bout.

Déclassé en demie, Helal rebondit et arrache le bronze sur la vitesse

Du bronze aussi pour Berteau

Compatriote de Vigier et également candidat au titre continental, Rayan Helal a quant à lui été jugé fautif en demie, lors de la fameuse chute de Carlin. Il a dit adieu à l’or sur sanction, mais a pris le meilleur sur Hamish Turnbull dans la petite finale - un autre duel entre l’Hexagone et la Grande-Bretagne -, pour se parer de bronze. Victoire Berteau a glané une médaille du même métal, lors de la course aux points, remportée par la favorite, la Belge Lotte Kopecky.

Berteau assure le bronze sur la course au points, Kopecky écrase la concurrence

Viviani 7e sur route, en or sur la piste

Côté tricolore, toujours, Valentin Tabellion a pris la 8e place de la course à l’élimination, remportée par un Elia Viviani qui a tutoyé le don d’ubiquité, à sa façon. Septième de la course en ligne remportée par Fabio Jakobsen, sur route, peu après 15h, le bolide italien n’a pas trop souffert des 208 bornes parcourues. La preuve, il a écrasé l'épreuve dans la soirée, tenant son rang de champion du monde en titre. Chapeau.

Un sprint mené de main de maître par Jakobsen et les Pays-Bas : revivez l'arrivée en vidéo

Championnats d'Europe
La fusée Vigier, le bronze pour Landerneau : un keirin tricolore en vidéo
16/08/2022 À 16:34
UCI Track Champions League
"Il y aura peut-être une baisse de lucidité" : Place au double défi londonien
02/12/2021 À 17:17