Eurosport

A l'heure espagnole?

A l'heure espagnole?
Par Eurosport

Le 12/04/2012 à 08:45Mis à jour Le 12/04/2012 à 11:57

En mal de victoires dans les classiques majeures depuis plus de deux ans, le cyclisme espagnol pourrait reprendre la main lors des Ardennaises. Joaquim Rodriguez, Alejandro Valverde et Samuel Sanchez sont prêts à frapper un grand coup, voire deux ou trois.

La dernière victoire d'un coureur espagnol sur une grande classique commence sérieusement à dater. Il faut remonter à Milan-Sanremo 2010 pour trouver trace d'un succès ibérique. Depuis, plus rien. Mais la campagne ardennaise qui s'ouvre dimanche avec l'Amstel Gold Race pourrait marquer la fin de cette disette.

Philippe Gilbert, intouchable l'an passé sur ce terrain, semble redescendu de son nuage. Du coup, le jeu est nettement plus ouvert. Parmi les candidats à la victoire dans l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, on retrouve trois pointures venues d'Espagne: Joaquim Rodriguez, Alejandro Valverde et Samuel Sanchez. Gros plan sur chaque composante de ce trio majeur qui ne manque pas d'arguments.

_________________________________________________________________________________________________________

dpa

- Les Ardennaises et lui: Pour l'instant, Joaquim Rodriguez est un peu le Poulidor des Ardennaises. Il guette toujours sa première victoire mais il a déjà terminé à la deuxième place de l'Amstel Gold Race, de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège ! Au total, il compte pas moins de quatre deuxièmes places cumulées dans ces trois courses. L'an dernier, il était plus fort que jamais et un ton au-dessus de la concurrence sur l'Amstel et la Flèche. Malheureusement pour lui, il est tombé sur un Martien nommé Philippe Gilbert.

- Où en est-il ? Son début de saison a été tout à fait conforme à ce qu'il espérait. Son objectif était d'arriver au top de sa condition à la mi-avril. C'est le cas. Après avoir signé sa première victoire 2012 sur Tirreno-Adriatico, il a claqué deux victoires la semaine dernière sur l'exigeant Tour du Pays Basque. Une excellente répétition avant les Ardennaises. Et si la victoire finale lui a échappé lors du dernier chrono, il en est sorti avec une bonne dose de confiance.

- Notre avis: L'an passé, seul Gilbert avait pu lui barrer la route de la victoire. Sachant que le champion de Belgique apparait très en retrait cette année, Rodriguez se voit offrir une occasion en or de concrétiser enfin son talent par une première grande classique. Des trois, c'est sans doute la Flèche qui lui convient le mieux. Dans le Mur de Huy, il peut laisser parler son jump explosif. Là-bas, il sera très difficile à battre.

_________________________________________________________________________________________________________

AFP

- Les Ardennaises et lui: C'est sur ce terrain qu'Alejandro Valverde a conquis quelques unes de ses plus belles victoires. Il faut dire qu'elles conviennent à merveille à ses qualités de puncheur-grimpeur. Double vainqueur de Liège-Bastogne-Liège (2006, 2008), il a terminé quatre fois sur le podium en cinq ans entre 2006 et 2010, avant de perdre sa troisième place 2010 suite à sa suspension. Mais il est incontestablement un grand spécialiste de la Doyenne. Egalement à son actif, un succès sur la Flèche Wallonne, en 2006 et une troisième place sur l'Amstel. Il a donc connu le podium sur les trois courses.

- Où en est-il? Eloigné des pelotons pendant plus d'un an et demi pour cause de suspension pour dopage, Valverde a repris la compétition début janvier. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas tardé à retrouver une grande condition. Première course et première victoire au Tour Down Under. Quatre succès au total déjà pour le Murcien, notamment une étape de Paris-Nice, dont il a pris la troisième place au final. Une chute sur le Tour de Catalogne le mois dernier l'a freiné, mais il devrait être prêt pour la grande semaine ardennaise.

- Notre avis: Il est le facteur X de cette campagne 2012. Pendant des années, Valverde a été le personnage incontournable des Ardennaises. En son absence, l'an passé, Philippe Gilbert a joué els gloutons. Son duel avec le Belge était très attendu, mais la méforme persistante du belge rend le jeu plus ouvert encore. Chez Movistar, on se veut prudent. Mais Valverde, à l'évidence, a envie de frapper un grand coup. Sur ce qu'il a montré au premier trimestre, il a tout pour briller ici. Puis il y a toujours sa redoutable pointe de vitesse, qui en fait un peu le Boonen des Ardennaises. Pour le battre, il faudra le lâcher.

_________________________________________________________________________________________________________

Reuters

- Les Ardennaises et lui: De ce trio, Sam Sanchez est celui qui possède le CV le moins imposant sur les Ardennaises. Pas de victoire et seulement deux podiums, à chaque fois sur la Flèche Wallonne (2006, 2011).Cela dit, la figure emblématique de l'équipe Euskaltel s'est toujours sentie à son aise sur ce type de courses, où il apparait très régulièrement parmi les dix premiers. C'est surtout vrai d'ailleurs des deux épreuves belges. L'Amstel ne lui a jamais vraiment souri, son meilleur résultat restant une 14e place en 2009.

- Où en est-il? Ça ne peut pas aller beaucoup mieux pour l'Asturien, qui vient de remporter pour la première fois de sa carrière le Tour du Pays Basque, si chère à son équipe. Sanchez s'est préparé presque exclusivement chez lui, en Espagne, enchainant les Tours d'Andalousie, de Murcie, de Catalogne et, donc, du Pays Basque. Sur ce dernier, il est apparu affuté et il arrive idéalement lancé sur les classiques printanières.

- Notre avis: Un client, à n'en pas douter, de par ses caractéristiques et sa forme du moment. Endurant, expérimenté, bien en jambes, il a largement les moyens de peser sur les débats, notamment à Liège. Seule inquiétude pour le champion olympique, le soutien dont il bénéficiera. Son équipe n'a pas vraiment brillé cette saison. Sanchez est d'ailleurs le seul membre de la formation basque à avoir décroché une victoire en 2012.

0
0