Reuters

Ricco reconnait l'autotransfusion

Ricco reconnait l'autotransfusion
Par Eurosport

Le 11/10/2011 à 15:15Mis à jour Le 11/10/2011 à 17:48

Riccardo Ricco a admis, devant le procureur antidopage du CONI que la raison de son hospitalisation en février dernier était bien une autotransfusion. Mais "sur ordonnance médicale", précise le coureur italien, qui, déjà puni en 2008, risque désormais une suspension à vie.

Riccardo Ricco n'en est plus à une controverse près pour se sortir du pétrin dans lequel il (s')est fourré depuis quelques temps. Si l'on en croit l'agence italienne ANSA, le coureur italien aurait reconnu, il y a quelques jours, devant le comité olympique italien, qu'une autotransfusion était à l'origine de son hospitalisation en urgence le 6 février dernier. Pour sa défense, et devant le procureur antidopage du CONI, Ricco aurait rajouté qu'il a eu recours à cette autostransfusion... sur ordonnance médicale.

Scanpix

A 28 ans, Riccardo Ricco en a très probablement terminé avec le cyclisme. Déjà pris par la patrouille sur le Tour de France 2008 (EPO Cera), et suspendu deux ans, l'Italien risque désormais une suspension à vie. Face à ces nouveaux éléments, si ceux-là sont avérés, le procureur de Modène, qui statuera sur ce dossier, ne devrait pas réfléchir très longtemps.

0
0