Getty Images

Viviani a conclu la symphonie italienne... en baroudeur

Viviani a conclu la symphonie italienne... en baroudeur

Le 11/08/2019 à 15:18Mis à jour Le 11/08/2019 à 18:12

CHAMPIONNATS D'EUROPE - Un sprinteur, mais pas seulement. L'Italien Elia Viviani a gagné la course en ligne dimanche à Alkmaar, devançant Yves Lampaert (Belgique) à l'issue d'une échappée. Pascal Ackermann (Allemagne), distancé par les deux hommes dans le final, termine 3e. Viviani succède à son compatriote Matteo Trentin et s'adjuge le maillot de champion d'Europe après une belle course d'équipe.

Le titre reste en Italie. La formation italienne a été l'une des grandes animatrices de la course en ligne des championnats d'Europe, disputée dimanche autour d'Alkmaar, alors qu'elle avait en son sein des sprinteurs susceptibles de s'illustrer à l'issue d’une course d'attente. Et elle a été récompensée, puisque c'est Elia Viviani qui a succèdé à son compatriote Matteo Trentin. Le Transalpin a devancé Yves Lampaert (Belgique) sur la ligne, alors que l'Allemand Pascal Ackermann, distancé à trois bornes de l'arrivée, a empoché la médaille de bronze.

Sur ce parcours de 172,6 km, s'achevant par une boucle de 11,5 km à parcourir onze fois, le vent et les pavés laissaient présager d'un final haletant. Il l'a été, entre autres, donc, grâce à la Squadra. Représentée par quatre coureurs, dont Trentin et Viviani, dans une échappée de treize coureurs partie à une soixantaine de bornes de l'arrivée, elle a gardé ce coup d'avance jusqu'au bout.

Vidéo - Viviani était bien trop rapide pour Lampaert

02:26

Lampaert a fait sauter Ackermann... mais pas Viviani

Alors que l'équipe des Pays-Bas roulait pour reprendre ce groupe de treize clients – parmi lesquels figurait Florian Sénéchal pour l'équipe de France – trois coureurs en ont remis une couche : Viviani, Ackermann et Lampaert. Le trio s'est détaché à 26 km de l'arrivée. Il a compté jusqu'à 58 secondes d'avances à 14 bornes du but sur un petit peloton reformé.

L'écart est tombé sous les 30 secondes, toujours sous l'impulsion des Néerlandais, pour Dylan Groenewegen (12e), soutenus par la Grande-Bretagne d'un Mark Cavendish en mode équipier de Chris Lawless (13e). Mais ces formations ont manqué de personnel. Les trois fuyards ont ainsi gardé un matelas d'avance suffisant pour s'attaquer dans le final. Lampaert, le moins bon sprinteur des trois, a tenté de partir seul à 3,5 km de la ligne. Ackermann a tenté de répondre. Sans succès. Viviani, sagement resté dans la roue de l'Allemand l'a flingué pour faire le jump.

Il ne restait plus à Viviani qu'à aligner un Lampaert impuissant face à lui dans le domaine du sprint. Alexander Kristoff (Norvège), titré en 2017, a gagné le sprint du peloton et ainsi échoué au pied du podium. Arnaud Démare, meilleur français du jour, a quant à lui pris la 9e place. Il y a deux ans, Kristoff avait devancé de très peu Viviani. Le sprinteur italien a pris une éclatante revanche en sortant de son registre habituel.

Elia Viviani (Italie), devant Yves Lampaert (Belgique) et Pascal Ackermann (Allemagne)

Elia Viviani (Italie), devant Yves Lampaert (Belgique) et Pascal Ackermann (Allemagne)Getty Images

0
0