AFP

Pour Arthur Vichot (Fdj), la belle histoire se répète

Pour Vichot, la belle histoire se répète

Le 26/06/2016 à 15:18Mis à jour Le 26/06/2016 à 16:48

Arthur Vichot (Fdj) a remporté la course en ligne des Championnats de France dimanche à Vesoul, en réglant au sprint Tony Gallopin (Lotto) et Alexis Vuillermoz (AG2R). C'est le deuxième maillot bleu-blanc-rouge pour Vichot, déjà sacré en 2013.

Trois ans après, l'histoire se répète pour Arthur Vichot. Sur le difficile circuit de Vesoul, le puncheur de la FDJ a profité d'une merveilleuse course d'équipe de la formation de Marc Madiot pour s'extirper en tête de course à 10km de l'arrivée en compagnie de Tony Gallopin (Lotto-Soudal) et Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale). Plus fort au sprint, Vichot s'offre son deuxième titre de champion de France après 2013, à Lannilis, son 3e succès de la saison après le général et une étape du Tour du Haut-Var. De quoi aborder le Tour de France avec un maximum de confiance.

La reine des championnats de France, c'est bien la FDJ. Déjà victorieuse du contre-la-montre grâce à Thibaut Pinot, la formation de Marc Madiot a donc réalisé le doublé à Vesoul en s'imposant au terme de la course en ligne. Une première sur l'épreuve depuis celui réalisé en 2010 par les Bbox-Bouygues Telecom avec Voeckler (en ligne) et Vogondy (contre-la-montre).

Et, comme cela avait été le cas il y a six ans, le champion de France a bénéficié du surnombre et de la tactique de son équipe. Avec 22 coureurs au départ, la FDJ avait de quoi contrôler la course et elle l'a fait. Et bien fait. Ils étaient ainsi neuf dans l'échappée de trente-quatre qui s'est isolée à l'avant en début d'épreuve avant de placer deux coureurs (Ladagnous et Offredo) dans le groupe de neuf qui a longtemps tenu en tête de course.

Vidéo - Arthur Vichot a maté Gallopin et Vuillermoz pour s'offrir son 2e titre

02:00

Alaphilippe trop seul, Vichot rejoue la scène de Lannilis

Il faut dire que les principaux candidats à la victoire ont repoussé la grande bagarre kilomètre après kilomètre. Il a fallu les deux derniers tours et les vingt-cinq derniers kilomètres pour voir les Pinot et autre Bardet tenter leur chance. Mais le plus tranchant dans ce domaine a bien été Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step). A deux reprises, le puncheur, 2e de la Flèche Wallonne en avril, est sorti en compagnie de Romain Bardet, sans doute les deux plus forts cette après-midi, dans les Côtes des 4 Sapins et de Neurey. Mais la FDJ a veillé au grain à chaque fois pour reprendre les deux hommes. Et lorsqu'il a tenté la troisième fois, le bon coup était déjà parti. Sans lui, finalement seulement 5e à l'arrivée, sans doute trop seul (Maxime Bouet en unique équiper) pour espérer mieux...

L'autre déçu du jour, c'est Romain Bardet (AG2R La Mondiale) donc. Car le podium de ces championnats de France s'est détaché à 10km de l'arrivée, à la suite de l'une de ses accélérations. Mais si le dauphin de Christopher Froome au général du critérium du Dauphiné n'a pas réussi à creuser l'écart, trois hommes sont eux partis, en facteur, en contre. Alexis Vuillermoz, Tony Gallopin (Lotto-Soudal) et Arthur Vichot (FDJ).

Si le puncheur d'AG2R La Mondiale n'a pas roulé, les deux autres coureurs se sont parfaitement entendus, du moins jusqu'à la flamme rouge. C'est le moment qu'a choisi Gallopin pour tenter sa chance. En vain. Vuillermoz a lui lancé le sprint de loin, sans plus de réussite. Dimanche, le vainqueur ne pouvait être qu'un FDJ et c'est sur les épaules d'Arthur Vichot, clairement plus puissant au sprint, que trônera le maillot bleu-blanc-rouge de champion de France jusqu'à juin 2017. Et cela dès le Tour de France dans une semaine.

0
0