Il était bel et bien le plus fort sur le circuit de Boulogne-sur-Mer, dimanche. Il a eu du cran. Bilan, à 26 ans, Pierrick Fédrigo, coureur de l'équipe Bouygues Telecom, a enlevé son premier maillot Bleu-Blanc-Rouge en s'imposant sur les championnats de France sur route. Fédrigo, c'est un numéro !

Fédrigo à l'aise

Tour de France
Total Direct Energie, outsider sur tous les terrains
01/07/2019 À 14:56

Parce que le jeune homme a montré sur les 14 tours du circuit de 16,6 km une incroyable aisance et facilité sur sa machine. Déjà vainqueur cette année de sa première course à étapes, les Quatre Jours de Dunkerque, le Lot-et-Garonnais ne cesse de s'affirmer. Pour preuve, il a devancé sur la ligne d'arrivée le champion du monde 1997 et coéquipier Laurent Brochard et Nicolas Jalabert (Phonak) qui avait pris la deuxième place en 2002.

Mieux valait être costaud pour se débarasser de vieux briscards du peloton français que sont Brochard et Jalabert. Fédrigo l'a tout simplement été.

"C'est un travail d'équipe qui s'est fait toute la journée alors il ne fallait pas se manquer", a déclaré Fédrigo à l'arrivée. C'est un parcours qui me faisait envie puis que j'y avais gagné les Quatre Jours de Dunkerque cette saison.

Aujourd'hui j'étais d'abord venu faire mon travail d'équipier. Et je me suis retrouvé devant. J'ai attendu le dernier moment pour partir lorsque j'ai vu que Laurent (Borchard) coinçait dans la dernière bosse. Il fallait se décider à y aller pour garder le maillot tricolore dans l'équipe."

La fringale de Brochard

Opportuniste Fédrigo mais aussi respecteux. Car il a certes profité de la défaillance dans les dix derniers kilomètres de Brochard, victime d'une fringale, pour s'adjuger le titre.

Mais il a surtout attendu les 4 derniers km de la course pour aller chercher ce maillot. Il a surtout observé avant d'attaquer le doyen du peloton français à qui le titre semblait promis à un peu moins de deux tours de l'arrivée.

"J'ai fait beaucoup trop d'efforts, a expliqué Laurent Brochard. J'ai fait presque un tour et demi tout seul, alors forcément c'était dur sur la fin. Je suis un peu déçu mais le principal est que la victoire revienne à l'équipe. C'est bien pour Pierrick, il est tout jeune, il a tout l'avenir devant lui."

Avec Fédrigo et Brochard, c'est toute l'équipe Bouygues Telecom de Jean-René Bernaudeau qui s'impose et qui s'affirme sur les championnats de France.

La "science" Bernaudeau

"Aujourd'hui, c'est la victoire d'un maillot", s'est félicité, toujours aussi humble dans la victoire, Jean-René Bernaudeau, directeur sportif de l'équipe. Il a tout de même omis de préciser qu'en cinq ans, sa formation s'est adjugé à quatre reprises le maillot tricolore avec Didier Rous en 2001 et 2003, Voeckler en 2004 et donc Fédrigo en 2005.

Bref, l'équipe Bouygues Telecom, ex- La Brioche- La Boulangère, ex - Bonjour, est avant tout la formation du champion de France avec aux commandes Jean-René Bernaudeau.

"C'est un peu notre vocation, a avoué Bernaudeau. On est là pour préparer des jeunes coureurs à s'affirmer dans ke peloton. On a toute une structure en vendée pour les accueillir et les faire prograsser. c'était donc logique que nous soyons présents aux avant-postes dans la course, dimanche."

Mission accomplie. Avec qui plus est un joli cadeau en prime. Samedi prochain à l'occasion du départ du Tour de France en Vendée, la terre natale du centre de formation de Jean-René Bernaudeau et de l'équipe Bouygues Telecom, Pierrick Fédrigo s'élancera sur le chrono et traversera la région en Bleu-Blanc-Rouge. Pas mal, non !

Le classement des Championnats de France sur route

1. Pierrick Fédrigo (Bouygues Telecom) les 232,4 km en 5 h 48:59.

2. Laurent Brochard (Bouygues Telecom) à 1' 38".

3. Nicolas Jalabert (Phonak) à 1' 38".

4. John Gadret (Jartazi) à 2' 46".

5. Sébastien Joly (Crédit Agricole) à 3' 07".

6. Sandy Casar (Française des Jeux) à 3' 28".

7. Christophe Moreau (Crédit Agricole) à 6' 59".

8. Christophe Mengin (Française des Jeux) à 6' 59".

9. Sylvain Calzati (AG2R-Prévoyance) à 7' 01".

10. Sylvain Chavanel (Cofidis) à 7' 21".

Paris - Roubaix
Nouveau nom, nouvelles couleurs : Direct Energie a fait sa mue
11/04/2019 À 14:32
Paris - Roubaix
Gaudin et Petit en chefs de file, Terpstra dans l'attente pour le Tro Bon Léon
08/04/2019 À 16:25