Julian Alaphilippe est redescendu de son nuage. Cinquième du dernier Tour de France après avoir porté le maillot jaune durant quatorze jours, le coureur de la Deceuninck-Quick Step était au départ de la Clasica San Sebastian samedi, pour défendre un titre conquis l'an dernier. Mais le Français a dû abandonner après 90 kilomètres et environ deux heures de courses.
Après une toute petite semaine de repos, le coureur de 27 ans aurait pu prolonger sa décompression. Mais il était bien au Pays-Basque, où il retrouvait notamment Egan Bernal, vainqueur de la Grande Boucle. Celui qui a été l'un des principaux animateurs du Tour n'était évidemment pas venu pour faire de la figuration.
Clásica San Sebastián
Le triomphe d'un gamin dont on reparlera : revivez la victoire d'Evenepoel
03/08/2019 À 16:54
Mais il paye - très certainement - tous les efforts consentis pendants trois semaines, même si son équipe n'a pas encore communiqué sur la raison de son abandon. Le Tour d'Allemagne (29 août - 1er septembre) était censé être sa véritable reprise. Reste à savoir quelle est la nature de son coup d'arrêt.
Clásica San Sebastián
Prodigieux Evenepoel
03/08/2019 À 15:30
Clásica San Sebastián
Bernal, Valverde, Landa, Mollema, les frères Yates... du beau monde face à Alaphilippe
02/08/2019 À 12:04