AFP

Contador le dit : il redoute beaucoup plus Porte que Froome, Nibali et Quintana

Contador le dit : il redoute beaucoup plus Porte que Froome, Nibali et Quintana

Le 30/04/2015 à 13:23Mis à jour Le 30/04/2015 à 14:03

Alberto Contador, qui va doubler Giro et Tour, est content de sa forme et il a les idées claires. A l'approche du Tour d'Italie, il sait aussi d'où vient le danger.

Il assume un début de saison sacrifié pour ce doublé Giro - Tour

"Lorsque j'ai décidé de me lancer dans ce défi Giro - Tour, je savais qu'il ne fallait pas sauter d'étape dans ma préparation. Hormis ces deux courses, j'avais décidé de laisser le reste de ma saison un peu de côté", poursuit le leader de la Tinkoff-Saxo. Qui évoque "un risque si ne rien fonctionne" mais répète que : "le jeu en vaut la chandelle".

Il donne rendez-vous à la 14e étape du Giro

L'Espagnol prévoit une douzaine de jours d'observation sur le Tour d'Italie (ndlr : avec potentiellement 7 arrivées d'étapes au sprint) avant l'écrémage en solitaire. "Je pense que le Giro débutera véritablement à la 14e étape et ce contre-la-montre de soixante bornes. C'est là que les places pour le général vont commencer à se dessiner", dit-il. C'est bien le 23 mai, sur ce tronçon Trévise - Valdobbiadene que sera le plus long du genre depuis 2009, qu'il compte frapper.

Il juge Porte "dans la forme de sa vie"

En Italie, Richie Porte "sera certainement le gros client", estime "El Pistolero" dans les colonnes du quotidien, parce qu'il est "incroyable sur pratiquement toutes les courses depuis le début de saison", et qu'il "fait vraiment grosse impression." "Dès le début de l'année, j'ai vu qu'il était affûté comme jamais" et "(il) arrive dans ce Giro avec la forme de sa vie", ajoute-t-il.

L'Australien a brillé chez lui avant de faire des ravages sur Paris-Nice, dans un chrono final époustouflant qui doit encore hanter les nuits de Tony Gallopin. Au Tour de Catalogne, le coureur de la Sky a aussi cogné très fort, et il s'est également adjugé le Tour du Trentin. Bref, un sans-faute.

Ni Froome, ni Quintana ni Nibali ne se sont spécialement distingués

"Ni Froome, ni Quintana ni Nibali n'ont marqué ce début d'année", constate Contador, qui a vu chacun de ces adversaires cités connaître "des hauts et des bas". Chris Froome (Sky) a effectivement remporté le Tour d'Andalousie - pour 2" devant… Alberto Contador - mais il a sombré au Tour de Catalogne, Nairo Quintana s'est offert Tirreno - Adriatico dans des conditions dantesques avant d'arpenter des classiques belges en apprentissage aux pavés de la 4e étape du Tour 2015.

Chris Froome (Sky) et Alberto Contador (Saxo) à la Ruta del Sol 2015

Chris Froome (Sky) et Alberto Contador (Saxo) à la Ruta del Sol 2015AFP

Contador va soigner l'enchaînement Giro - Tour

C'est le grand souci d'Alberto Contador : récupérer du Giro et garder de l'influx pour le Tour. "Tout est planifié depuis longtemps, car la récupération sera un des éléments moteurs dans cette approche du Tour", clame-t-il, conscient de l'ampleur du défi. Dans L'Equipe, il prévient : "Je vais aussi avoir besoin de toute ma tête et il ne sera pas question de se disperser en effectuant des voyages à répétition. La concentration sera l'atout majeur. Je vais m'isoler au maximum pour ne penser qu'au Tour." Contador compte sur sa tête pour avoir les jambes.

0
0