Eurosport

Contador prend deux ans

Contador prend deux ans
Par Eurosport

Le 06/02/2012 à 11:58Mis à jour Le 06/02/2012 à 14:07

Le verdict est tombé et il est lourd pour Alberto Contador. Le Tribunal Arbitral du Sport a décidé lundi d'infliger deux ans de suspension à l'Espagnol pour son contrôle positif au clenbutérol lors du Tour de France 2010. Contador perd par ailleurs le bénéfice de cette victoire.

Dix-huit mois d'attente. Deux ans de suspension. Voilà le résumé de l'affaire Alberto Contador, qui aura pourri la vie du cyclisme dans les grandes largeurs. Blanchi par sa propre fédération il y a tout juste un an, Alberto Contador avait gagné une bataille. Lundi, à Lausanne, il a perdu la guerre. Le Tribunal Arbitral du Sport, invité à statuer sur l'appel interjeté par l'UCI et l'Agence mondiale antidopage, n'a pas suivi la clémence des instances espagnoles. Au contraire. Il a rendu le jugement le plus lourd possible en infligeant au champion de Pinto une suspension de deux ans et en lui retirant le bénéfice de tous les résultats acquis depuis juillet 2010, à commencer par son Tour de France 2010 et son Giro 2011.

Les quelques picogrammes de clenbutérol retrouvés dans ses urines à Pau, et les jours suivants, lors de ce Tour 2010 ont donc coûté très cher à Contador. Son palmarès prend un méchant coup. Il n'a plus six grands tours en poche, mais seulement quatre. Surtout, il entre dans la constellation des bannis pour dopage et cette tâche-là sera à jamais associée à sa carrière. On ne peut s'empêcher de voir un drôle de clin d'œil dans les évènements des 48 dernières heures. Alors que Lance Armstrong se retrouve libéré de tout risque de poursuite judiciaire, voilà un nouveau membre de la génération post-Armstrong mis au ban du peloton. L'ère Armstrong, dit-on, a été sulfureuse. Mais depuis son départ, il y a eu Landis, Rasmussen et Contador. Trois coureurs en jaune à Paris ou en passe de l'être avant de tomber pour dopage.

McQuaid: "Il n'y a jamais de vainqueur lorsqu'on parle de dopage"

Alberto Contador a donc disputé sa dernière course ce week-end à Majorque avant un bon moment. Il ne pourra reprendre la compétition que le 5 août prochain. Il ne sera donc pas présent au départ du prochain Tour de France. Un autre coup dur pour lui, mais aussi pour son équipe, Saxo Bank, et le manager de celle-ci, Bjarne Riis. Les Jeux Olympiques se feront également sans lui. En revanche, il pourra disputer la Vuelta. Du fait de la longueur de la procédure, par un drôle de jeu de dominos, le palmarès de ces 18 derniers mois va être singulièrement bouleversé. Andy Schleck va récupérer sur tapis vert le maillot jaune. Trois fois deuxième du Tour, le Luxembourgeois va entrer dans le palmarès de la course de ses rêves. Mais sans doute pas comme il le souhaitait. Michele Scarponi, lui aussi passé par la case suspension, devrait remporter le Tour d'Italie 2011, John Gadret montant sur le podium…

Si l'UCI obtient gain de cause, le champagne ne coule pas à flots là-bas non plus, tant le cyclisme ressort dans un triste état de cette histoire. "C’est une journée triste pour notre sport : certains pourraient penser que l’on a gagné, mais ce n’est pas du tout vrai, a déclaré le président de l'instance internationale, Pat McQuaid, dans un communiqué. Il n’y a jamais de vainqueur lorsqu’on parle de dopage : chaque cas, indépendamment de ses caractéristiques, est toujours un cas de trop." Alberto Contador, lui, a encore 30 jours pour déposer un recours auprès du Tribunal fédéral suisse pour qu'il se prononce sur la conformité de la décision. Mais celui-ci ne se prononcera pas sur le fond. L'affaire est donc pliée. Enfin.

0
0