Getty Images

Coup de tonnerre : Sky va se retirer du peloton à la fin de la saison 2019

Séisme sur la planète cyclisme : Sky va se retirer fin 2019

Le 12/12/2018 à 08:23Mis à jour Le 12/12/2018 à 18:10

SAISON 2019 - Coup de tonnerre : Sky va arrêter son activité dans le cyclisme. La formation britannique a annoncé, mercredi matin, via un communiqué, le retrait de son sponsor titre à la fin de la saison 2019 après dix saisons de collaboration. L'équipe de Christopher Froome et Geraint Thomas continuera toutefois son activité avec un autre sponsor qui reste à trouver.

Celle-là, on ne l'avait pas vu venir. Après dix années de succès, mais aussi de polémiques, le groupe Sky, le célèbre opérateur de télévision par satellite britannique, a décidé de stopper son implication dans le monde du cyclisme professionnel à la fin de la saison 2019. C'est la formation britannique qui a annoncé la nouvelle mercredi matin via un long communiqué. Elle bouclera l'année prochaine sa dixième et dernière saison au sein du peloton World Tour.

Débarqué dans le cyclisme aux côtés du British Cycling en 2008, Sky était ensuite devenu fin 2009 le sponsor titre de la première formation 100% britannique à évoluer en World Tour. Créée sous l'impulsion de Sir Dave Brailsford, alors directeur de la performance de la Fédération britannique de cyclisme, l'équipe avait débuté sous l'appellation Sky au début de la saison 2010, causant de nombreux remous au sein du peloton à cause de ses méthodes aux antipodes des pratiques courantes.

Un nouveau sponsor à trouver pour 2020

Le retrait de Sky ne signifie pas pour autant la fin de l'équipe. Dans le communiqué, Dave Brailsford a annoncé que sa formation poursuivrait son activité professionnelle avec un autre sponsor titre. Celui-ci reste toujours à trouver et il devra fournir les fonds nécessaires pour que la machine continue à gagner dès 2020. Pas une mince affaire, surtout vu l'image négative laissée par Sky au fil des années. Une mauvaise réputation liée aux forts soupçons de dopage organisé qui ont toujours accompagné son chemin. "L'équipe est ouverte à toute opportunité pour le futur afin de trouver un nouveau sponsor, si l'occasion se présente", a souligné Brailsford.

Première formation à remporter le Tour de France avec un cycliste britannique (Bradley Wiggins en 2012), un objectif grandeur nature qui a justifié le lancement d'une formation professionnelle sur la route, Sky a particulièrement révolutionné l'approche des grands tours lors des années 2010. Une stratégie qui lui a permis d'empiler les victoires. Avec 322 succès cumulés, dont 52 sur les étapes des grands tours et 25 lors des courses d'un jour, son palmarès a été sans commune mesure. Ce qu'on retiendra surtout, ce sont les huit succès sur les épreuves de trois semaines, avec trois coureurs britanniques différents. Ainsi, les sacres de Wiggins (Tour de France 2012), Christopher Froome (Tour de France 2013, 2015, 2016, 2017, Vuelta 2017 et Giro 2018) et le Gallois Geraint Thomas (Tour de France 2018), lauréat du dernier Tour de France, ont justifié les énormes sommes d'argent dépensées.

Gianni Moscon leads the Team Sky train during the 2018 Tour de France

Gianni Moscon leads the Team Sky train during the 2018 Tour de FranceGetty Images

Le retrait de Sky en tant que partenaire commercial, tout comme le sponsor 21th Century Fox, racheté cette année par Disney, semble dépasser le simple cadre du sport. En pleine révolution, l'empire média de Rupert Murdoch semble se recentrer sur des projets plus intéressants pour son image. C'est d'ailleurs son implication dans la défense de l'environnement qui semble occuper les esprits en ce moment. Apparu en 2017 sur les tenues des coureurs, l'activité Sky Ocean Rescue, une campagne lancée pour la protection de l'environnement et des océans contre la pollution plastique, va devenir une des priorités. La révolution a marché, mais elle a tout de même pris fin brusquement.

0
0