Moreau récidive

Moreau récidive
Par Eurosport

Le 14/06/2007 à 13:15Mis à jour

Christophe Moreau (AG2R) s'est imposé en haut du Mont-Ventoux lors de la 4e étape du Dauphiné Libéré, s'adjugeant ainsi sa deuxième victoire d'étape dans l'épreuve. Le Français se replace à la 2e place du classement général, juste derrière Andrey Kashechk

Jeune grimpeur à 36 ans. Un paradoxe, que Christophe Moreau (AG2R) s'est de nouveau évertué à cultiver lors de cette 4e étape du Dauphiné Libéré. Et pas n'importe laquelle. Pour la huitième fois dans l'histoire de l'épreuve, le tracé emmenait les coureurs jusqu'au sommet du Mont-Ventoux, le "géant de Provence", avec une montée à 8% sur une vingtaine de kilomètres. Et des rafales de vent parfois très défavorables. Des conditions trop rudes pour une partie du peloton, mais donc pas pour l'un des vétérans français. Son directeur sportif, Vincent Lavenu, signalait avant-hier que Moreau fonctionnait toujours à l'instinct. Ajouté à son expérience, cela donne un mélange qui a permis au natif de Vervins de goûter à sa deuxième victoire d'étape dans cette édition 2007 du Critérium.

Jeudi, le coureur AG2R a donc de nouveau confirmé son affection à l'égard de cette épreuve, qu'il avait remportée en 2001, et dont il s'était adjugé la deuxième place l'an dernier. Mais sans jamais parvenir à s'imposer lors d'une étape. En trois jours, après son succès mardi lors de la 2e étape à Saint-Etienne, Moreau a donc fait mieux qu'en onze participations jusqu'alors. Lui qui voulait "établir le bilan au sommet du Ventoux" peut donc être satisfait de sa performance. Comme deux jours auparavant, l'ancien coureur du Crédit Agricole a fait coup double. Même si cette arrivée en tête au sommet du Ventoux n'offre pas à Moreau le maillot de leader au général, elle lui permet toutefois de prendre les devants au classement de la montagne.

Moreau donne tout jusqu'au sommet

Cela au bénéfice des 40 points offerts au meilleur grimpeur du "géant de Provence". Avec cette cagnotte, Christophe Moreau détrône son partenaire Sylvain Calzati, qui s'avère le grand perdant de la journée. Suite à une attaque dans les tout premiers kilomètres de l'étape, le Français a mené l'échappée d'un bout à l'autre du tracé. En compagnie de trois compères, dont deux tricolores (Auge et Vasseur), Calzati va prendre jusqu'à onze minutes d'avance sur le peloton, s'offrant au passage les points nécessaires pour passer devant Sylvain Chavanel (Cofidis) au classement de la montagne. Le coureur AG2R finira seul les dix derniers kilomètres de l'ascension, avant de craquer à quatre kilomètres de l'arrivée, avec les jambes lourdes et sous la pression de Moreau et Sylvester Szmyd (Lampre).

Moreau profite alors d'une petite inattention de son compagnon pour donner un coup de pédale supplémentaire et filer seul vers la ligne d'arrivée. En dépit d'un petit coup de fatigue, après 195km parcourus, le vainqueur 2001 parvient à repousser ses poursuivants à plus d'une minute. Szmyd arrive avec 1'04" de retard, devant Anton (Euskaltel) et Evans (Predictor-Lotto). Malgré plus de deux minutes de rebours sur Moreau, c'est Kashechkin qui s'empare du maillot jaune et bleu de leader au général, devant le Français, et au détriment de son compatriote et équipier chez Astana, Vinokourov, qui sort du top 10. Le Kazakh, qui a connu un ennui mécanique, est donc lui aussi l'un des battus du jour. Mais, comme Calzati, il ne doit au final pas trop se plaindre: leurs maillots de couleur ont changé d'épaules, mais pas de formation.

0
0