Reuters

Wiggins en leader

Wiggins en leader
Par Eurosport

Le 10/06/2007 à 20:23Mis à jour

Le Britannique Bradley Wiggins (Cofidis) a remporté en poursuiteur le prologue du Dauphiné Libéré, couru dans les rues de Grenoble sur 4,2 kilomètres.

Wiggins, qui détient les titres mondial et olympique de la poursuite (sur 4 km), a battu de 1 seconde l'Américain Levi Leipheimer, le vainqueur de l'édition 2006 du Dauphiné. Le Kazakh Andrey Kashechkin et l'Américain George Hincapie ont pris les places d'honneur à 2 secondes au terme de ce prologue tracé sous la forme d'un aller-retour en ligne droite dans les larges et planes avenues de la préfecture de l'Isère.

L'Espagnol Alejandro Valverde s'est classé quatrième à 3 secondes après avoir légèrement faibli dans la seconde moitié, tout comme le Français Sylvain Chavanel, crédité du meilleur temps à mi-parcours (2 sec sur Valverde, 4 sec sur Wiggins). Valverde s'est situé au niveau de l'Américain David Zabriskie, le lauréat de l'exercice l'année passée à Annecy.

Juste devant les Belges Tom Boonen et Nick Nuyens, qui se sont placés en bonne position tout comme le Français Sébastien Joly (10e). En revanche, le Britannique David Millar, l'un des favoris du jour, a lâché 6 secondes à Wiggins, probablement l'un de ses futurs rivaux dans le prologue du Tour de France, le 7 juillet à Londres.

Des écarts serrés

Avant le Dauphiné, Wiggins n'avait aucune assurance quant à sa sélection dans l'équipe Cofidis. Il figurait seulement parmi les "possibles" de l'équipe française pour une course qui démarre de la ville où il a grandi, dans le quartier de Maida Vale, avant de s'installer à Manchester. Mais le triple médaillé des JO d'Athènes (sur la piste), fils d'une Britannique et d'un pistard australien, a progressé cette saison dans les prologues suivant les conseils de son mentor, l'ancien spécialiste Chris Boardman.

Wiggins (27 ans) a gagné en mai le contre-la-montre d'ouverture des Quatre Jours de Dunkerque. Il a franchi un échelon supplémentaire dans le Dauphiné, face à une concurrence plus relevée. Hormis le Suisse Fabian Cancellara, la quasi-totalité des spécialistes étaient présents à Grenoble. Après l'orage de l'après-midi qui a accueilli fraîchement les premiers partants, les derniers partants ont bénéficié d'une chaussée séchant progressivement. Mais les écarts sont restés resserrés entre les favoris.

Pour preuve, le Kazakh Alexandre Vinokourov, le Russe Denis Menchov et le Français Christophe Moreau terminant notamment dans la même seconde (à 9 sec de Wiggins et à 6 sec de Valverde), derrière l'Espagnol Alberto Contador. Lundi, la première étape (219 km) s'adresse aux sprinteurs, principalement Tom Boonen et le Norvégien Thor Hushovd, qui disposent sans doute de leur unique chance de la semaine. Le parcours reliant Grenoble à Roanne (Loire) passe par un petit col de quatrième catégorie (col du Pilon), à 41 kilomètres de l'arrivée, et se conclut par une longue ligne droite d'un kilomètre.

0
0