Tout en puissance, Edvald Boasson Hagen (Sky) a levé les bras pour la troisième fois de la saison. En franchissant en tête la ligne d'arrivée de la troisième étape du Dauphiné à Tarare, le champion de Norvège a devancé Michael Matthews (Orica) et le maillot vert Gianni Meersman. Emmené tout d'abord par David Lopez, puis Ian Stannard, et enfin un grand Geraint Thomas, le coureur de la Sky a décroché la 26e victoire de sa carrière. Relayé au rôle de porteur de bidon lors des deux premières journées de course, Boasson Hagen a cette fois-ci pu disposer du soutien complet de son équipe. Au classement général rien ne bouge. David Veilleux reste avec le maillot jaune fixé sur les épaules et compte toujours une avance de 1'56" sur Meersman et 1'57" sur le gros du peloton.
A 26 ans, Boassen Hagen a remporté la 26e victoire de sa carrière. Comme quoi le hasard (et le talent bien entendu) fait bien les choses. Réglé comme du papier à musique, le plan des Sky n'a connu aucune fausse note. Laissant Fumiyuki Beppu (Orica), Sander Cordeel (Lotto-Belisol), Jacob Rathe (Garmin) et Juan Antonio Flecha (Vacansoleil) faire leur échappée du jour, le train noir et bleu a eu le temps d'organiser sa poursuite. Sous le soleil des routes du Rhône, doucement mais sûrement, les Sky sont venus se replacer aux avant-postes aux côtés de la formation Oméga Pharma – Quick-Step.
Quand Sky et OPQS se mettent en chasse
Critérium du Dauphiné
Rolland : Le taux de la controverse
10/06/2013 À 14:53
L'équipe de Gianni Meersman, comme la veille, a pris en chasse les hommes de tête à environ 40 kilomètres de l'arrivée, jusqu'à ce que la jonction soit opérée. Profitant du col des Sauvages pour durcir le rythme, à l'unisson, Sky et OPQS, ont tenté de faire sauter les sprinteurs les plus légers lorsque le terrain s'élève. Stratégie qui s'est révélée être opportune puisque rapidement  Nacer Bouhanni (FDJ) s'est retrouvé relégué en queue de peloton. Le champion de France, qui a grillé trop de cartouches en s'accrochant, n'a pas pu disputer le sprint dans les meilleures conditions. 
En revanche, pendant que le Français s'employer à retrouver une position, les Sky eux se préparaient à dire la messe. Accompagné dans le final par Geraint Thomas, Edvald Boasson Hagen n'a pas failli à son solo. Lancé à toute vitesse, le champion de Norvège a un peu frotté avec le tenace Michael Matthews avant de lever les bras, encore une fois. Impeccable et propre, EBH a démontré une fois de plus sur le Dauphiné qu'on pouvait compter sur lui dans les moments clés.
Critérium du Dauphiné
L'équipe Europcar accusée d'avoir enfreint les règles du MPCC pour Rolland
10/06/2013 À 14:37
Critérium du Dauphiné
Froome dans les pas de Wiggins
09/06/2013 À 19:26