AFP

Critérium du Dauphiné 2014, 6e étape : Bakelants se régale, Froome se fait peur

Bakelants se régale, Froome se fait peur

Le 12/06/2014 à 19:00Mis à jour Le 13/06/2014 à 16:29

Chris Froome (Sky) a chuté mais conservé son maillot jaune à l'issue d'une 6e étape remportée par Jan Bakelants (Omega-Pharma), vendredi à Poisy.

Cette fois, Christopher Froome (Sky) n'a pas eu besoin d'Alberto Contador (Tinkoff) pour se faire peur. Ni de personne. En chutant dans une descente à un peu plus de dix kilomètres de l'arrivée, le maillot jaune s'est fait une grosse frayeur dans un final tortueux et difficile. Le Britannique, couvert de plaies sur le côté gauche, a pu réintégrer rapidement un  peloton qui a décidé de l'attendre. Il conserve son maillot de leader. Présent dans une échappée de 16 membres, Jan Bakelants (Omega) a réglé au sprint son dernier compagnon, Lieuwe Westra (Astana), pour remporter cette 6e étape entre Grenoble et Poisy.

Froome, merci le peloton

"C'est douloureux, mais je vais bien. Ca devrait aller pour demain." Le vainqueur du dernier Tour de France s'est montré rassurant à l'arrivée au micro de France Télévisions. Il a apprécié l'attitude du peloton au moment de sa chute, provoquée à cause d'un 'trou sur la route" que n'a su éviter sa roue avant. "Je veux remercier les coureurs. Ils ont décidé de m'attendre". Et il aurait pu en être autrement. Les 20 derniers kilomètres n'étaient qu'enchainement de montées et descentes sur une route aussi sinueuse qu'étroite. Un terreau fertile aux audaces qu'Alberto Contador et les autres n'ont pas exploité. Sans doute soucieux d'éviter la polémique. On n'attaque pas un maillot jaune à terre. Finalement, le malheur de Froome a d'une certaine manière fait son bonheur. Reste à voir comment il récupérera de sa chute, à la veille de l'étape reine de ce Dauphiné en haute-montagne.

Vainqueur de l'étape, Jan Bakelants n'a pas eu à se soucier des péripéties du maillot jaune, arrivé avec près de 4 minutes de retard. Le coureur de 28 ans s'est d'abord montré malin. En prenant la bonne échappée des 16 qui comprenait notamment, Jens Voigt (Trek) et les deux Français Jean-Christophe Péraud (AG2R) et Julien Simon (Cofidis). Et en sentant le bon coup filer à 20 kilomètres de l'arrivée avec Lieuwe Westra et Pim Ligthart (Lotto), les premiers à faire feu. Le vainqueur d'étape à Ajaccio sur le Tour 2013 a ensuite été le plus fort en réglant au sprint Westra, qui a failli le faire chuter en le serrant contre la balustrade. C'était bien la journée des frayeurs.

0
0