AFP

Dauphiné - 5e étape : Simon Spilak (Katusha) s'impose, Chris Froome résiste à Alberto Contador

Le panache de Contador ne suffit pas (encore)

Le 12/06/2014 à 14:34Mis à jour Le 12/06/2014 à 17:24

Alberto Contador (Tinkoff) a beau porter le danger là où Chris Froome (Sky) ne l'attend pas, le Britannique reste un maillot jaune serein après la 5e étape, remportée par Simon Spilak (Katusha).

El Pistolero a lancé une belle banderille. Mais le maillot jaune n'est pas tombé.  A l'issue d'un final marqué par l'offensive d'Alberto Contador (Tinkoff) dans la descente du col de la Morte, à plus de 30 kilomètres de l'arrivée, Christopher Froome (Sky) a conservé son maillot jaune de leader lors de cette 5e étape au profil escarpé entre Sisteron et La Mure, où Simon Spilak (Katusha) s'est imposé après une longue échappée. Le Britannique a pu compter sur le travail de ses équipiers, et notamment Richie Porte, pour reprendre l'Espagnol, qui a compté jusqu'à une minute d'avance, à 20 kilomètres de l'arrivée. Dans le final, Wilco Keldermann (Belkin) a profité de la désorganisation au sein du peloton maillot jaune, réduit à une vingtaine d'unité. Le Néerlandais a repris neuf secondes et revient au niveau de Contador, à 12 secondes de Christopher Froome.

Spilak s'est promené, d'autres ont souffert

Pendant que Contador portait sa vaine estocade, Simon Spilak a pris le meilleur sur ses 16 compagnons d'échappée, parmi lesquels de beaux clients comme Vichot, Gautier, Bakelants, Impey, Voigt ou De Clercq. Ce dernier, placé à 2’47’’ ce matin au général, a un temps été maillot jaune virtuel, mais l’équipe Sky ne lui a jamais laissé plus de 3’30’’de marge. Spilak s’est ensuite détaché dans la dernière ascension du jour, à un kilomètre du sommet de la côte de Laffrey, avant de résister sur le retour du peloton dans les 20 derniers kilomètres. Le Slovène de 27 ans, vainqueur du Tour de Romandie en 2010, signe sa première victoire d’étape sur le Critérium Dauphiné et sauve ainsi une semaine bien mal débutée, lui qui avait perdu sur les pentes du col de Béal tout espoir de podium au général.

L'étape a également été marquée par une violente chute au kilomètre 14. Anacona, Nerz, Roulson, Sarmiento et Jérôme Pineau ont été contraints à l'abandon. Le Français de l'équipe IAM, blessé à la main, a du rejoindre l'hôpital de Gap avant finalement de donner des nouvelles rassurantes. Il doit tout de même être opéré d'une fracture au cinquième métacarpe vendredi ou samedi. L'évolution de sa guérison permettra aux directeurs sportifs de déterminer si Pineau peut participer au Tour de France.

0
0