Getty Images

Geraint Thomas (Sky), le lieutenant qui monte en grade

Thomas, le lieutenant qui monte en grade

Le 10/06/2018 à 16:38Mis à jour Le 10/06/2018 à 21:07

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ – Cinquième de la 7e et dernière étape, ce dimanche à Saint-Gervais, Geraint Thomas s’est adjugé le classement général de l’épreuve devant Adam Yates (Mitchelton-Scott, 2e à 1'00") et Romain Bardet (AG2R La Mondiale, 3e à 1'47"). Impressionnant et bien entouré, le leader de circonstance de la Sky est-il amené à se montrer ambitieux dès le prochain Tour de France ?

Geraint Thomas a dominé la 70e édition du Critérium du Dauphiné. Témoin de sa mainmise ? Dimanche dernier, le leader de la Sky comptait déjà deux secondes d'avance sur Romain Bardet (AG2R) ou encore huit sur Dan Martin (UAE) dès la fin du prologue de 6,6 km... et ce malgré une chute. Achever ce premier test à une honnête 43e place dans de telles conditions, à 21 secondes de son coéquipier et vainqueur du jour, Michal Kwiatkowski, relevait de la gageure. La suite de la course n'a fait que confirmer l'état de forme étincelant du Gallois de 32 ans.

Cela ne vous rappelle rien ?

Ce dimanche entre Moûtiers et Saint-Gervais, Thomas a encore répondu aux attaques des grimpeurs, perdant seulement quelques secondes sur Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Romain Bardet dans le dernier kilomètre, pour s'octroyer sa deuxième course par étapes du calendrier World Tour, après Paris-Nice 2016. Le champion olympique de poursuite par équipes 2008 et 2012 tend à poursuivre sa mutation de classicman émérite (8e du Ronde et 7e de Paris-Roubaix en 2014, par exemple) en rouleur à qui la montagne ne fait plus peur. Un peu à la manière d'un certain Bradley Wiggins. Un parallèle qui soulève des questions, renforcées par les circonstances.

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ TOUR DE FRANCE
2018 Geraint Thomas (Sky) ?
2017 Jakob Fuglsang (Astana) Christopher Froome (Sky)
2016 Christopher Froome (Sky) Christopher Froome (Sky)
2015 Christopher Froome (Sky) Christopher Froome (Sky)
2014 Andrew Talansky (Garmin) Vincenzo Nibali (Astana)
2013 Christopher Froome (Sky) Christopher Froome (Sky)
2012 Bradley Wiggins (Sky) Bradley Wiggins (Sky)
2011 Bradley Wiggins (Sky) Cadel Evans (BMC)

Outre l'ambiance délétère qui règne autour du règne de Christopher Froome, en raison du contrôle "anormal" dont il a été l'objet lors de la dernière Vuelta et qui n'a pour l'instant abouti à aucune sanction, le quadruple vainqueur du Tour finira bien (peut-être) par manquer de fraîcheur physique. Il vient de gagner trois Grands Tours d'affilée et compte maintenant s'attaquer au doublé Giro-TDF que plus personne n'a réussi depuis Marco Pantani, en 1998.

Au sein d'une formation qui a déjà vu un passage de témoin se faire (de Wiggins à Froome, justement), l'hypothèse d'un successeur qui prendrait le relais un peu plus vite que prévu existe. Mais Geraint Thomas - qui a donc pour lui ce Dauphiné gagnant ainsi que son aisance sur les pavés, alors que le Tour passera cette année par Roubaix - n'est pas le seul Sky, autre que Froomey, à avoir l'étoffe d'un leader.

Quid de Bernal ?

Classement de Geraint Thomas
Tour de France 2017 abandon
Tour de France 2016 15e
Tour de France 2015 15e
Tour de France 2014 22e
Tour de France 2013 140e
Tour de France 2011 30e
Tour de France 2010 67e
Tour de France 2007 139e

Pour les deux hommes, le problème est différent mais se résume en une même phrase : gagner un Grand Tour sans passer par la case place d'honneur est rarissime. Le dernier Giro l'a illustré. Simon Yates, qui avait déjà signé quelques "Top 10" sur trois semaines (mais aucun podium), a été ramené brutalement à sa condition de coureur n'ayant jamais lutté pour la gagne dans ce type d'épreuves si spécifiques. Il faut un peu plus qu'un Dauphiné et un Paris-Nice à son palmarès pour débuter le Tour de France en favori. Thomas en est encore loin. Mais aujourd'hui un peu moins qu'hier.

Geraint Thomas (2e de la 6e étape du Dauphiné), devance Dan Martin et Romain Bardet de 2 secondes

Geraint Thomas (2e de la 6e étape du Dauphiné), devance Dan Martin et Romain Bardet de 2 secondesGetty Images

0
0