Cadel Evans n'a pas encore remporté le Critérium International mais l'Australien s'est rappelé au bon souvenir de ses adversaires. Dans les rues de Porto Vecchio au terme d'un circuit chronométré de 6,5 kilomètres, il a décroché son premier succès depuis la Grande Boucle et la première victoire sur une course internationale de BMC en 2012. C'est à croire que le sol français lui porte bonheur.
Evidemment, les écarts ne sont pas majeurs et Evans n'a devancé que de 0"30 son compatriote Michael Rogers (Sky). Discret depuis le début de saison et notamment sur Tirreno-Adriatico, Evans semble doucement monter en puissance. "J'ai de bonnes sensations depuis Tirreno-Adriatico", a déclaré l'Australien en faisant part de sa satisfaction mais en rappelant l'objectif: "Je mise tout sur le Tour, rien ne m'en détourne." L'Allemand Simon Geschke a pris la troisième place à une seconde, selon un chronométrage officieux, devant le Français Anthony Roux et le Belge Maxime Monfort, à deux secondes.
Evans favori mais...
Critérium International
Contador, grippé, forfait pour le Critérium international
20/03/2013 À 16:24
Evans s'inscrit dès lors comme le favori à la victoire finale : "On verra demain (dimanche). Mais si je devais perdre, ce ne serait pas grave." L'avantage du leader s'avère très limité par rapport à d'autres candidats au podium, au terme de la troisième étape qui se concluera dimanche après-midi au col de l'Ospedale au bout d'une montée de 14,2 kilomètres à 6,2 %. Le Belge Maxime Monfort, qui a fait sensiblement mieux que son coéquipier luxembourgeois Frank Schleck (pointé à 22 sec), compte seulement 2 secondes de retard. Tout comme Christophe Riblon, accablé par la malchance à l'arrivée de l'étape matinale.
Riblon n'a pu éviter un coureur qui a chuté devant lui dans le sprint de la première étape (89,5 km) gagnée par l'Auvergnat Florian Vachon pour le compte de l'équipe Bretagne-Schuller. Touché au côté gauche, le Picard a rivalisé ensuite dans le contre-la-montre mais ses ambitions sont suspendues à la possibilité pour lui de récupérer avant l'étape la plus exigeante du triptyque. L'Italien Marco Pinotti (à 2 sec), le Suédois Thomas Lovkvist (à 6 sec) et le Français Pierrick Fédrigo (à 18 sec), le vainqueur de 2010, sont restés également à portée compte tenu des écarts attendus à l'Ospedale et des bonifications allouées aux trois premiers (10, 6 et 4 sec).
Critérium International
Evans est dans les temps
26/03/2012 À 10:12
Critérium International
Evans et Fédrigo, la rédemption
25/03/2012 À 14:48