La course, réduite à six jours, avait été reprogrammée du 14 au 19 août. "Il apparait complexe d'assurer scrupuleusement le respect de tout le process de précautions sanitaires dans le cadre d'une épreuve qui devait accueillir 23 équipes, pour la plupart des sélections nationales issues des continents européen, africain, asiatique et américain", a expliqué la société organisatrice (Alpes Vélo) en citant "la disparité des garanties sanitaires prises en amont" et "la nécessité d'une bulle hermétique".
Tour de France
Même ossature et un objectif clair : Cofidis fixe son cap avant le Tour
IL Y A 4 HEURES
Rendez-vous a été donné sur 2021 pour, selon les organisateurs, "renouer avec le format habituel d'une dizaine de jours en août et un Grand départ déjà acté depuis Charleville-Mézières". L'épreuve, le test majeur de la saison dans la catégorie espoirs, compte parmi ses derniers lauréats plusieurs des grands noms du peloton professionnel : Mollema, Quintana, Chaves, Barguil, M. A. Lopez, Soler, Gaudu, Bernal, Pogacar...
Tour de France
Le profil de la 14e étape : Un toboggan jusqu'à Quillan qui va faire mal aux jambes
IL Y A 5 HEURES
Tour de France
Le profil de la 13e étape : Carcassonne et la "malédiction" du sprint
IL Y A 5 HEURES