Comment s'est passée cette dernière étape?

Alejandro VALVERDE: C'était une étape très dure, parce qu'elle était courte. Au début, j'ai eu un peu peur que la pluie soit de la partie, mais finalement nous avons réussi à échapper au mauvais temps. Dans la première difficulté, Popovych a attaqué pour savoir comment j'étais. Il voulait me tester. Mais nous avons bien réagi. L'équipe a été une nouvelle fois phénoménale.

Dauphine Libere
Valverde prend date
16/06/2008 À 06:00

Vous attendiez-vous à remporter ce Dauphiné?

A.V. : J'étais venu au Dauphiné avec de bonnes sensations suite à notre stage dans les Alpes. Mais je n'avais pas spécialement dans l'idée de gagner. Puis, tout s'est bien passé au prologue. Cela m'a permis de jouer la victoire dans la première étape, au sprint, à Privas. Du coup, j'étais encore plus motivé. Une fois conquis le maillot jaune à Saint-Paul-en-Jarez, j'ai voulu le garder jusqu'au bout. J'ai été attaqué mais mon équipe a été phénoménale.

Prise de pouvoir dans le chrono et gestion dans la montagne, c'est un peu une victoire à la Indurain, non?

A.V. : Oui, c'est un peu ce qu'il s'est passé. J'ai réussi un super chrono. A partir de là, je n'avais plus qu'à gérer mon avance dans la montagne. Mais sur le Tour de France, ce sera très différent, parce que le premier contre-la-montre n'a rien à voir avec celui du Dauphiné. Ce sera une autre histoire! Je prendrai la course jour après jour. Mais pour l'instant, tout va bien. Je vais essayer de garder cette condition jusqu'au Tour.

Est-ce une des vos plus belle victoire?

A.V. : Oui, c'est même peut-être la victoire la plus importante de ma carrière. Non seulement pour le prestige de cette épreuve, mais aussi de la date à laquelle la course se situe, juste avant le Tour de France. C'était très important. J'ai pu voir comment étaient Sastre, Evans et Samuel (NDLR: Sanchez), mes principaux adversaires.

Comment voyez-vous ce Tour?

A.V. : Encore une fois, je le vivrai au jour le jour. J'ai entendu dire que la première étape pourrait me convenir. J'aimerai bien gagner à Plumelec, mais je ne sais pas si ce serait une bonne chose d'avoir trop tôt le maillot jaune. Ce serait tout de même une responsabilité importante pour l'équipe de devoir le défendre dès le premier jour. On verra.

Dauphine Libere
Fin de saison pour Vanendert
16/06/2008 À 11:31
Dauphine Libere
Valverde prend date
16/06/2008 À 06:00