Richard Freeman, ancien médecin notamment de l'équipe Sky, a été radié de son ordre professionnel. Il avait été reconnu coupable la semaine dernière d'avoir commandé de la testostérone en 2011 à des fins de dopage. La décision rendue vendredi stipule que le tribunal a considéré que le comportement du docteur Freeman était "fondamentalement incompatible avec la poursuite de son inscription", à l'ordre des médecins.
"Le tribunal a en conséquence déterminé que sa radiation est la seule sanction suffisante pour protéger les patients, répondre à la confiance du public dans la profession et envoyer un message clair au docteur Freeman, à la profession et au public signifiant que son comportement est indigne et incompatible avec celui d'un médecin".

Freeman avait accepté 18 des 22 accusations portées contre lui

Giro
Démare : "Je pense que l’étape de Trévise va ressembler à celle de Cuneo"
IL Y A 12 HEURES
Richard Freeman, 61 ans, avait accepté 18 des 22 accusations portées contre lui concernant la commande d'un paquet de Testogel au siège de la Fédération britannique British Cycling, mais a nié l'accusation centrale concernant la raison de son utilisation. Il a affirmé que la testostérone avait été commandée pour traiter les problèmes d'érection de l'ancien directeur de la performance Shane Sutton, ce que celui-ci a nié.
Le docteur, qui a été simultanément employé par l'équipe britannique et Sky -- aujourd'hui Ineos Grenadiers -- entre 2009 et 2015, a démissionné de British Cycling en 2017 pour des raisons de santé. Il avait déjà quitté l'équipe Sky
Giro
Démare : "On a encore bien géré, le départ était musclé mais on a connu pire"
IL Y A 14 HEURES
Giro
Almeida, un coup de massue mais pas (encore) d’abattement
IL Y A 14 HEURES