Cyclisme

Dr Ferrari, cancer, LeBron James : Armstrong livre une part de sa vérité

Partager avec
Copier
Partager cet article

Lance Armstrong en janvier 2019.

Crédit: Getty Images

ParChristophe Gaudot
25/05/2020 à 06:20 | Mis à jour 25/05/2020 à 06:24
@ChrisGaudot

Dans la première partie du documentaire "30 for 30" d'ESPN, Lance Armstrong a pu répondre à de nombreuses questions sur ses pratiques dopantes tout au long de sa carrière. Sa relation au Dr Ferrari, les causes de son cancer, sa place dans l'histoire du sport, l'Américain a abordé de nombreux sujets.

"Était-ce difficile de prendre de l'EPO après avoir fait face à la mort ? Non". Dopé dès l'âge de 21 ans comme il le révèle dans le "30 for 30" dont ESPN a diffusé la première partie dimanche soir, Lance Armstrong a admis que la découverte et la guérison de son cancer n'avaient rien changé dans sa quête de gloire. "Tout ce que le Docteur Ferrari me disait, je le faisais. Au mot près", a-t-il ajouté. Répondant face caméra avec sa gouaille et son assurance habituelles, Armstrong a dû aborder de nombreux sujets et donner des réponses qui permettent d'en savoir plus sur son état d'esprit de l'époque.

Tour de France

Bernal sur la guerre des chefs chez Ineos : "Personne ne peut dire : 'Je suis le leader'"

IL Y A 15 HEURES

Champion du monde surprise à Oslo en 1993 à 22 ans, Lance Armstrong était déjà dopé comme il l'a révélé dans le documentaire d'ESPN. Mais 1993, c'est aussi, selon lui, l'apparition de l'EPO dans le peloton. "En 1994 quand j'ai porté ce maillot de champion de monde, je me faisais botter le cul chaque jour, toute l'année, raconte l'Américain. L'EPO, c'était un autre niveau, les bénéfices étaient énormes. Le sport est passé d'un dopage de faible niveau à ce dopage-là." En quête perpétuelle de gloire et de victoire, Armstrong a alors emprunté cette même voie. C'est le Docteur Ferrari qui l'y a conduit.

Lance, tout ce dont tu as besoin, ce sont des globules rouges

Machine à doper, Michele Ferrari, exclu à vie du monde du sport en 2012, a guidé Armstrong dans le dopage. "Je lui disais toujours 'j'ai entendu que quelqu'un faisait ci ou ça. Devrions-nous y penser ?' Il me disait : 'Lance, tout ce dont tu as besoin, ce sont des globules rouges, remet le septuple vainqueur déchu du Tour de France. L'EPO s'est transformé en transfusion sanguine." Dans ses dépositions après ses aveux de dopage, Armstrong a reconnu, dès 2014, le rôle majeur joué par Ferrari dans ses pratiques dopantes.

La carrière du Texan a connu un coup d'arrêt brutal à la fin de la saison 1996 quand il lui a été découvert un cancer avancé des testicules. Trois ans plus tard, il remportait son premier Tour de France. Ce passage tout proche de la mort n'a d'ailleurs pas changé sa façon de voir les choses. A la question de savoir s'il avait hésité à se doper après sa guérison, Armstrong a répondu "non" dans un sourire. En revanche, il dit ne pas savoir si la prise de produits dopants a pu accélérer l'évolution de sa maladie même s'il se pose des questions.

Je ne connais pas la réponse à cette question. je ne veux pas dire non parce que je ne pense pas que ce soit la vérité. Je ne peux pas dire oui ou non mais je ne dirais sûrement pas non. La seule chose que je peux vous dire c'est que la seule fois que j'ai pris des hormones de croissance était pendant la saison 96. Je me suis dit que peut-être ces hormones faisaient grandir ce qu'il y a de bien dans votre corps mais aussi ce qu'il y a de mauvais.

Enfin, Lance Armstrong n'a pas hésité à désigner Michael Phelps et LeBron James comme ses "pairs", preuve que pour lui il reste une légende du sport. Dans la deuxième partie diffusée dimanche prochain, il sera question de la complexité de son caractère et de ses victoires sur le Tour de France, entre autre. Accusé de dopage dès le premier de ses sept succès en 1999, l'Américain a avoué en 2013.

Tour de France

"En 1989, la défaite de Fignon l'a rendu populaire"

IL Y A 19 HEURES
Tour de France

Bernard a mis le turbo juste avant l'arrivée et s'est imposé sur la ligne

HIER À 15:15
Dans le même sujet
Cyclisme
Partager avec
Copier
Partager cet article