Douglas Ryder, le responsable de Qhubeka, a annoncé vendredi "ne pas être en mesure de soumettre la demande de licence WorldTour pour 2022" à l'Union cycliste internationale (UCI), laissant planer le doute sur la présence de l'équipe sud-africaine au sein de l'élite la saison prochaine.
"Nous sommes engagés dans des discussions avec des partenaires potentiels", a toutefois tempéré Ryder, ouvrant la porte à une solution tardive. Son annonce prend la forme d'un bilan quasi-testamentaire : "depuis sa création, notre équipe a donné de l'espoir et des opportunités à plus de 50 coureurs africains qui ont couru pour nous aux niveaux continental, pro continental ou WorldTeam."
Cyclisme
Froome, l'aiguillon qui a fait passer un cap à Israel Start Up et révélé Einhorn
25/11/2021 À 15:41
L'équipe sud-africaine, créée en 2008 et présente au plus haut échelon mondial depuis 2016, comptait cette année 27 coureurs dans son effectif. Plusieurs d'entre eux ont déjà annoncé arrêter leur carrière, notamment l'Italien Fabio Aru, ou partir sous d'autres cieux. L'Autrichien Michael Gogl a signé pour Alpecin et le Belge Dimitri Claeys pour Intermarché, entre autres. Qhubeka a participé à six reprises au Tour de France et remporté sept succès d'étapes, dont quatre pour le sprinteur britannique Mark Cavendish.
Cyclisme
"Il a été tué" : La police italienne rouvre l'enquête sur la mort de Pantani
24/11/2021 À 08:22
Cyclisme
Martin : "J'étais vraiment conscient qu'il y avait une vraie chance de tomber"
23/11/2021 À 22:54