Getty Images

Eurosport Ranking - Schachmann s’incruste dans le top 10, Roglic toujours leader

Eurosport Ranking - Schachmann s’incruste dans le top 10, Roglic toujours leader

Le 16/03/2020 à 07:05Mis à jour Le 16/03/2020 à 10:17

EUROSPORT RANKING – Vainqueur de Paris-Nice, une des deux seules courses ayant eu lieu cette semaine, Maximilian Schachmann s’offre une spectaculaire remontée dans le top 10. De son côté, Primoz Roglic reste un confortable leader.

Le Top 20 de l'Eurosport Ranking :

Place Nom Equipe Nationalité Points Evolution
1 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 4571 =
2 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 3669 =
3 Egan Bernal Team INEOS Colombie 2997 =
4 Jakob Fuglsang Astana Danemark 2781 =
5 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 2780 =
6 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2239 + 2
7 Alejandro Valverde Movistar Espagne 2183 - 1
8 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australie 2086 - 1
9 Elia Viviani Cofidis Italie 2078 =
10 Maximilian Schachmann Bora-Hansgrohe Allemagne 1993 + 13
11 Alexander Kristoff UAE Team Emirates Norvège 1979 - 1
12 Tadej Pogacar UAE Team Emirates Slovénie 1931 - 1
13 Adam Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 1929 - 1
14 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1769 =
15 Mathieu van der Poel Alpecin-Fenix Pays-Bas 1743 =
16 Sam Bennett Deceuninck-Quick Step Irlande 1683 - 3
17 Matteo Trentin CCC Team Italie 1643 =
18 Richard Carapaz Team INEOS Equateur 1507 + 1
19 Dylan Groenewegen Jumbo-Visma Pays-Bas 1466 - 3
20 Tiesj Benoot Sunweb Belgique 1371 + 28

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 50 places (+ 130 pts) pour Sören Kragh Andersen (Sunweb, 379 pts), de 169e à 119e

+ 30 places (+ 90 pts) pour Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie, 470 pts), de 118e à 88e

+ 28 places (+ 535 pts) pour Tiesj Benoot (Sunweb, 1371 pts), de 48e à 20e

+ 13 places (+ 720 pts) pour Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe, 1993 pts), de 23e à 10e

+ 13 places (+ 260 pts) pour Sergio Higuita (EF Pro Cycling, 1115 pts), de 46e à 33e

Vidéo - Paris - Nice : Les temps forts de la 6eme étape

02:21

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

- 39 places (- 260 pts) pour Michal Kwiatkowski (Team INEOS, 430 pts), de 65e à 104e

- 39 places (- 130 pts) pour Daniel Felipe Martinez (EF Pro Cycling, 323 pts), de 96e à 135e

- 12 places (- 90 pts) pour Ion Izagirre (Astana, 693 pts), de 51e à 63e

- 10 places (- 100 pts) pour Jack Haig (Mitchelton-Scott, 556 pts), de 70e à 80e

- 10 places (- 90 pts) pour Romain Bardet (AG2R La Mondiale, 460 pts), de 82e à 92e

Le Français de la semaine : Fabien Doubey (Circus Wanty Gobert)

On aurait pu parler de Thibaut Pinot, meilleur Tricolore de la semaine en termes de points (135) et de retour dans le top 50, mais on a préféré s’intéresser à Fabien Doubey. Le Tricolore, assez peu connu de ce côté de la frontière, évolue depuis plus de trois ans au sein de la formation Circus Wanty Gobert, où sa progression linéaire se fait sans bruit. Accrocheur malgré une équipe limitée en montagne, le Français a manqué de peu le top 10 de Paris-Nice (11e) pour s’offrir à 26 ans le meilleur résultat de sa carrière au plus haut niveau. Prometteur.

Fabien Doubey (Circus Wanty Gobert), sur la 7e étape de Paris-Nice 2020

Fabien Doubey (Circus Wanty Gobert), sur la 7e étape de Paris-Nice 2020Getty Images

Les Français du top 50 :

2. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), avec 3669 pts (=)

47. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 846 pts (+ 9)

La sensation de la semaine : Sören Kragh Andersen (Sunweb)

En forme sur les classiques de début de saison, le Danois était attendu sur Paris-Nice, notamment à l’occasion des premiers jours baignés par des conditions flandriennes. Mais c’est tout au long de la semaine que Kragh Andersen a bluffé son monde. Toujours bien placé (top 40 sur chaque étape), il a enfin débloqué son compteur en chrono lors de la 4e étape avant de résister de manière admirable sur des profils plus compliqués, à l’image de sa 12e place au sommet de La Colmiane. La veille, il n’avait pas hésité à attaquer loin de l’arrivée alors qu’il était deuxième du général ! Au final, il conserve une magnifique 10e place, de loin son meilleur résultat en World Tour sur une course d’une semaine montagneuse.

Vidéo - Une entame gérée et un final en boulet de canon : la victoire de Kragh Andersen en vidéo

01:14

L’inconnu de la semaine : Jose Tito Hernandez (Medellin)

Avec seulement deux courses au programme de la semaine, difficile de ne pas évoquer le vainqueur du Gran Premio de la Patagonia. A 25 ans, celui qui tente cette année de rebondir au sein de la formation Medellin tarde à confirmer les promesses entrevues en 2015. Il avait alors pris la 2e place au Trofeo F.lli Anelli et la 13e place du Tour de Croatie, à seulement 21 ans. Depuis, c’est la traverée du désert pour le Colombien, condamné à se contenter de ses courses nationales. Mais, pour sa deuxième course hors de ses terres depuis septembre 2015 (il avait fait San Juan en février), Hernandez a profité de la superiorité de son équipe (Sevilla finit 2e) pour s’imposer en solitaire à Puerto Montt. Et peut-être enfin lancer sa carrière.