Getty Images

Intenable, van der Poel mate Alaphilippe et rejoint son père au palmarès

Intenable, van der Poel mate Alaphilippe et rejoint son père au palmarès
Par Eurosport

Le 17/04/2019 à 17:27Mis à jour Le 17/04/2019 à 18:11

FLÈCHE BRABANÇONNE - Pour son retour dans le peloton une semaine après sa chute sur le Tour du Pays basque, Julian Alaphilippe a bien failli de nouveau lever les bras. Mais après les 196km reliant Leuven à Overijse, le n°1 mondial a subi mercredi la loi du jeune Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur 34 ans après son père Adrie en réglant au sprint le Français, Wellens et Matthews.

Première participation et première victoire : le Néerlandais Mathieu van der Poel s'est adjugé la Flèche Brabançonne en réglant au sprint un groupe de quatre échappés mercredi à Overijse en Belgique. En devançant sur la ligne le Français Julian Alaphilippe et le Belge Tim Wellens (vainqueur 2018), le champion du monde de cyclo-cross signe la cinquième victoire de sa saison sur route après sa prometteuse 4e place sur le Tour des Flandres.

La course a été dynamitée à 18km de l'arrivée par le Français dans le Hertstraat, un mont du Brabant similaire aux monts flandriens, où seuls van der Poel, Wellens et l'Australien Michael Matthews ont pu le suivre. Ce groupe de quatre costauds a repris le Sud-Africain Daryl Impey, parti seul une quinzaine de kilomètres plus tôt, avant de le lâcher sur une nouvelle accélération du puncheur français. Arrivés au sommet du mur final avec une poignée de secondes d'avance sur le peloton, les échappés n'ont pu que s'incliner face à la pointe de vitesse de van der Poel, même si Matthews, finalement coincé du côté des barrières, aurait pu avoir sa chance.

De retour à la compétition après sa lourde chute sur le Tour du Pays basque il y a une semaine, "Alaf" a montré sa forme à quelques jours des classiques ardennaises : l'Amstel Gold Race (21 avril), la Flèche wallonne (24 avril), qu'il a remportée l'an passé, et Liège-Bastogne-Liège (28 avril). "Je suis arrivé ici avec la chute derrière moi, maintenant j'essaie de revenir à mon meilleur niveau pour les trois prochaines courses", a réagi l'Auvergnat après sa deuxième place. "Aujourd'hui c'était un bon test. Je suis content d'avoir fini devant." Mathieu van der Poel, lui, devrait apprécier tout particulièrement de rejoindre son illustre père Adrie, vainqueur en 1985, au palmarès de cette Flèche Brabançonne.

0
0