On avait tellement pris l'habitude de voir Christopher Froome avec le maillot de la Sky puis celui d'Ineos qu'il semblait inconcevable de l'imaginer quitter la crèmerie britannique. L'émergence d'Egan Bernal, sa chute en 2019 et sa volonté de viser un 5e Tour de France ont précipité son départ vers Israël-Start-Up Nation. Un transfert devenu réalité avec les premières images du britannique dans son nouveau maillot (et sur un nouveau vélo).
"Un nouveau départ… Yalla !". Maillot clair sur le dos, Chris Froome embrasse déjà les traditions de sa nouvelle formation. Il faudra s'habituer à voir le quadruple vainqueur du Tour ailleurs que dans le train Ineos cette saison. Il faudra pour lui aussi, se faire à un nouvel équipement. Exit le vélo Pinarello, bonjour à Factor. Son objectif ? Faire grandir l'équipe israélienne et s'offrir une cinquième Grande Boucle pour rejoindre Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain dans la légende. Lui, ne compte encore "que" deux podiums sur le Tour, Romain Bardet a quitté son cocon pour une expérience à l'étranger.
Cyclisme
Mendes, l'agent de CR7, fait son entrée dans le cyclisme
02/01/2021 À 19:14

Bardet-Team DSM, le mariage parfait ?

Avec Bardet, c'est double ration de nouveauté. Il ne porte plus les couleurs d'Ag2r et sa nouvelle formation a changé de nom. Sunweb jusqu'à la saison dernière, l'équipe est devenue Team DSM pour 2021. Avec le Français, elle s'est offert un leader de choix. Le mariage semble de raison avec une équipe qui a enflammé le Tour avec une tactique offensive l'été dernier (Hirschi, Kragh Andersen...) et un coureur qui aime le risque. Après dix ans dans la filière AG2R, le curieux Bardet a choisi de se mettre en danger, à 30 ans.
Sa désormais ancienne équipe n'a pas été en reste non plus. Avec un nouveau co-sponsor et un maillot qui tranche avec les codes, Ag2r-Citroën fait parler. Son recrutement clinquant (Jungels, Van Avermaet, O'Connor, Calmejane) réoriente l'équipe vers les courses d'un jour mais a de quoi intriguer. En termes de recrutement cinq étoiles, c'est Ineos qui remporte la palme. Non contente de chiper un équipier solide en la personne de Laurens De Plus au rival Jumbo-Visma et de s'offrir la pépite Tom Pidcock, qui brille actuellement en cyclo-cross, l'équipe britannique a fait signer Richie Porte (3e du Tour 2020) et Adam Yates (9e du Tour).
A la manière de Bardet, Miguel Angel Lopez aussi n'avait jamais changé d'équipe. C'est chose faite pour le Superman colombien, vainqueur à la Loze sur le Tour et lassé d'être barré chez Astana. Après une année difficile, Movistar a flairé le bon coup et reviendra dans le jeu des classements généraux avec le duo Lopez-Mas. Parmi les autres nouveautés de ce début 2021, on retiendra le retour de Mark Cavendish chez Deceuninck-Quick Step, l'arrivée de Rafal Majka aux côtés de Tadej Pogacar chez UAE-Team Emirates mais surtout, côté français, les arrivés de Pierre Latour, Alexis Vuillermoz et Edvald Boasson Hagen chez Total-Direct Energie.
Mondiaux sur route
Van der Poel, forme moyenne mais opportunité immense
IL Y A 8 HEURES
Mondiaux sur route
Der en or pour Tony Martin : l'émotion, en deux temps, du Panzerwagen
IL Y A 16 HEURES