AFP

Contador en remet une couche

Contador en remet une couche
Par Eurosport

Le 24/05/2011 à 12:34Mis à jour Le 24/05/2011 à 19:25

Il y a bien Alberto Contador et les autres sur ce Giro. L'Espagnol a survolé le contre-la-montre en altitude de Nevegal lors de la 16e étape. Au terme des 12,6 km de ce chrono, le maillot rose a devancé Vincenzo Nibali et Michele Scarponi de 34 et 38 secondes. John Gadret reste 4e du général.

Un chrono comme un condensé des deux premières semaines de ce Giro : Contador est au-dessus du lot. Ce contre-la-montre sur les pentes du Nevegal a livré un verdict attendu. Le maillot rose a écrasé la concurrence, reléguant Vincenzo Nibali, son dauphin du jour, à 34 secondes. Seules 30 secondes séparent le Sicilien de Vladimir Miholjevic, 10e. Le constat est donc simple : les 12,6 kilomètres n'ont livré aucune tendance majeure simplement une confirmation de la supériorité sans partage de Contador. Sur le podium, regard et doigt pointés vers le ciel, El Pistolero a dédié sa victoire à Xavier Tondo, tragiquement disparu ce lundi.

Nibali (Liquigas) et Scarponi (Lampre) ont tenu leur rang en se plaçant dans cet ordre sur le podium, mais Scarponi reste devant son jeune compatriote au général. Les deux principaux outsiders devraient accompagner Contador sur la boite à Milan. Il sera en effet bien difficile de les y déloger pour John Gadret, certes 4e, mais qui a perdu 53 secondes sur Nibali. Le Français, désormais à 1'50" du podium, voit fondre sur lui José Rujano (Androni), quatrième au sommet du Nevegal. Le grimpeur de poche a profité de la montée finale de 7.3 kilomètres à 8.2% de moyenne avec un passage à 14% pour s'inviter prendre un accessit et revenir à 1'43" de Gadret.

Des écarts infimes

Tous les autres outsiders de ce Giro se tiennent dans un mouchoir de poche. Les Kreuziger (Astana), Menchov (Geox), Rodriguez (Katusha), Siutsou (HTC), Kruijswijk (Rabobank) et Anton (Euskaltel-Euskadi) ont terminé dans la même minute. Tous peuvent encore espérer finir au pied du podium, viser plus haut, ce sera forcément plus compliqué tant chaque journée semble dessiner avec plus de force les contours du trio de tête. Parmi les outsiders, certains spécialistes de l'effort solitaire ont profité des premiers kilomètres roulants pour s'inviter dans la hiérarchie (Pinotti 8e, Samoilau 9e).

Seuls membres du top 10 à concéder plus de deux minutes sur la ligne, David Arroyo (Movistar) et Mikel Nieve (Euskaltel-Euskadi) sont les deux grands perdants du jour. Pour Christophe Le Mével, l'addition est bien plus salée encore. Le leader de Garmin-Cervélo n'en finit plus de payer ses vains efforts pour récupérer le maillot rose lors de la première moitié de ce Tour d'Italie. Relégué à 3'48" de Contador sur la ligne, le Français peut faire une croix sur le top 15. Le Mével est désormais pointé à 3'07" d'Hubert Dupont, 15e du général après un chrono honorable (+1'48" sur la ligne). Là aussi, à moins d'une grosse défaillance, les dés semblent jetés.

0
0