Farrar a perdu "un frère"

Farrar a perdu "un frère"
Par Eurosport

Le 10/05/2011 à 14:45Mis à jour Le 10/05/2011 à 19:17

Tyler Farrar (Garmin-Cervélo) a décidé de quitter le Giro suite à la disparition tragique de Wouter Weylandt lors de la 3e étape du Tour d'Italie. Le sprinter américain avait noué des liens très forts avec le Belge dont il était le partenaire d'entraînement.

La douleur est trop immense, la disparition trop bouleversante. Tyler Farrar a décidé de quitter la route du Giro au terme de la quatrième étape, comme pour rendre un dernier hommage à son "ami, (son) partenaire d'entrainement, d'une certaine façon, (son) frère." Un ultime hommage avant de rentrer en Belgique pour retrouver sa famille et celle de Wouter Weylandt. Ce mardi, le sprinter américain a franchi la ligne aux côtés de toute l'équipe Leopard Trek. La gorge nouée, les yeux humides.

Lundi, David Millar avait relaté la terrible douleur de son coéquipier. "Il était très proche de Wouter. C'était son frère européen. C'est horrible. Je suis un peu inquiet pour lui car il est encore jeune et très émotif." Lorsqu'il a appris la nouvelle de l'accident, juste après avoir franchi la ligne d'arrivée, Farrar, de rage, a balancé son vélo. Avant de mettre des mots sur sa très vive émotion : "Je ressens une tristesse insupportable avec la disparition de Wouter. Sa mort entraine un changement irrémédiable dans ma vie mais surtout dans la vie de sa famille et de ceux qui l'aimait", a déclaré le sprinter américain.

" L'âme de ce sport "

Farrar avait l'habitude de s'entraîner avec Weylandt dans la région de Gand où il réside pendant la saison européenne. "Wouter était l'une des personnes les plus gentilles, les plus drôles et les plus admirables que j'ai rencontrée. Wouter était et reste l'âme de ce sport que nous aimons tous, un athlète qui se sacrifiait pour la réussite des autres, et un champion qui célébrait chaque succès comme celle de sa famille, de son équipe, de ses amis et de ses fans", a poursuivi Tyler Farrar. L'Américain, vainqueur d'étape sur le Giro l'an passé, rentrera en Belgique ce mardi avec un masseur de son équipe "afin de l'aider en ces moments difficiles" selon les mots d'un membre de l'encadrement de Garmin-Cervélo.

Reuters

0
0