Eurosport

La vie, malgré tout

La vie, malgré tout
Par Eurosport

Le 10/05/2011 à 09:18Mis à jour Le 10/05/2011 à 15:16

Au lendemain de la mort accidentelle de Wouter Weylandt, le Tour d'Italie est reparti, mardi. L'équipe Leopard Trek, à laquelle appartenait le coureur belge, a décidé elle aussi de rester. Après une minute de silence (photo ci-contre), la 4e étape est neutralisée afin de lui rendre hommage.

Tout le monde aurait compris qu'ils partent. Les membres de l'équipe Leopard Trek sont anéantis par la disparition de leur coéquipier Wouter Weylandt, victime d'une chute mortelle dans la descente du Passo del Bocco lundi, lors de la 3e étape du Giro. Après avoir discuté ensemble dans la soirée à leur hôtel, ils ont finalement décidé de rester. Le Tour d'Italie repartira donc avec eux, mardi, à Gênes.

C'est Brian Nygaard, le manager de Leopard-Trek, qui a annoncé mardi matin la décision prise collectivement. "Nous prendrons le départ mardi par respect pour la famille Weylandt et pour partager notre chagrin avec le monde du cyclisme", a-t-il confié, tout en laissant à chacun, individuellement, la possibilité de se retirer. "Les garçons sont totalement abattus, explique Nygaard. Si quelqu'un préfère ne pas continuer, nous l'accepterons aussi." Le choix a été difficile pour les huit coureurs de la formation luxembourgeoise, qui ont hésité à partir. C'est le père de Wouter Weylandt qui leur aurait demandé de continuer.

Solidarité

AFP

Une minute de silence a été tout d'abord observée au départ. L'étape est neutralisée par les coureurs, chacun portant un brassard noir, comme ce fut le cas il y a 16 ans sur le Tour de France au lendemain de la mort de Fabio Casartelli. Sur le parcours de l'étape, les coureurs pédaleront à tour de rôle en tête du peloton afin de maintenir un rythme suffisamment soutenu entre 37 et 40 km/h. Après cette longue procession jusqu'à Livourne, les coureurs de l'équipe Leopard Trek franchiront la ligne d'arrivée devant le peloton, probablement en compagnie des porteurs des quatre maillots distinctifs, dont le maillot rose David Millar, afin de symboliser la solidarité du peloton avec l'équipe de Wouter Weylandt.

AFP

0
0