AFP

Ulissi sort de la mêlée

Ulissi sort de la mêlée
Par Eurosport

Le 25/05/2011 à 11:10Mis à jour Le 25/05/2011 à 19:51

Diego Ulissi (Lampre) a remporté la 17e étape du Tour d'Italie après le déclassement de Giovanni Visconti (Farnese) coupable d'avoir joué des coudes dans le sprint final. Présent dans l'échappée du jour, Konstantin Siutsou (HTC) prend la 5e place du général. Alberto Contador reste en rose.

Deux claques, deux de trop. Giovanni Visconti (Farnese) était sans doute le plus rapide face à Diego Ulissi (Lampre) et Pablo Lastras (Movistar) dans les rues de Tirano. Mais le champion d'Italie n'a pas tenu sa ligne, est allé se coincer dans les balustrades avant de faire le ménage. Bien sûr, il a coupé la ligne en tête. Mais les commissaires de course n'ont pas laissé son écart de conduite impuni.

Il n'avait pas à faire la loi dans la dernière ligne droite et Visconti devra se contenter de la troisième place. Diego Ulissi (Lampre) récupère logiquement le gain de l'étape devant Pablo Lastras (Movistar) et signe le plus beau succès de sa carrière. Âgé de 21 ans seulement, le double champion du monde juniors (2006, 2007) confirme les gros espoirs placés en lui. Même si son succès n'a pas fini de soulever la polémique.

"J'allais plus vite. Il ne m'a pas regardé et m'a bousculé. Si je ne mets pas mon bras, je peux avoir des problèmes. c'est de sa faute", a pesté Visconti devant les caméras de la Raï. En vain. Dans le final, marqué par de nombreux démarrages, Visconti, Lastras, Ulissi et le Belge Jan Bakelants (Omega Pharma Lotto), derniers représentants de l'échappée de 16 coureurs qui a animé la journée, ont réussi à prendre l'avantage sur leurs compagnons et se disputer le bouquet, trois minutes devant le peloton.

Les favoris se neutralisent

Sentant le bon coup, Konstantin Siutsou (HTC), non loin du quatuor, en profite pour se replacer au cinquième rang d'un général qui ne connait aucun autre changement majeur. Désormais 14e, Hubert Dupont (Ag2r-La Mondiale), présent dans le coup de 16 fuyards, grappille simplement une place au classement. Christophe Le Mével (Garmin-Cervélo), lui aussi opportuniste ce mercredi, n'a pas résisté et s'est fait distancer dans la dernière ascension pour terminer quelques centaines de mètres devant le peloton.

Un paquet dans lequel tous les favoris ont achevé une journée plutôt tranquille pour eux. Bien sûr l'écart maximal pris par l'échappée (7'45") et la présence de Siutsou devant ont obligé certains cadors à défendre leur place. C'est la raison pour laquelle l'équipe Liquigas de Nibali a embrayé à 90 kilomètres du terme. Le Sicilien a d'ailleurs entamé l'ultime descente vers Tirano en tête. Mais Scarponi (Lampre) l'a suivi comme son ombre. Ce mercredi, les favoris avaient décidé de faire relâche. Un brin de répit qui ne devrait toutefois pas s'éterniser.

0
0