La 97e édition du Giro, a été présentée ce lundi à Milan. L'Italien Vincenzo Nibali, vainqueur de l'édition 2013, et d'autres coureurs de premier plan (Evans, A. Schleck, Valverde, Quintana, Basso, Scarponi...) ont assisté à la présentation du parcours.
Les organisateurs de RCS Sprt ont dévoilé un parcours plutôt équilibré quoique très montagneux. Les rouleurs auront deux contre-la-montre (un individuel, un par équipes), les grimpeurs, favorisés une nouvelle fois dans cette édition, exploiteront leurs qualités lors des dix arrivées au sommet (dont un chrono) tandis que les sprinteurs pourront frotter lors de la dernière ligne droite des huit étapes qui leur sont dédiées.
Une présentation haute en ouleur
Tour d’Italie
3e étape: Agnoli (Astana) craint d'avoir une côte cassée
11/05/2014 À 20:19
Pour cette édition 2014, le Tour d'Italie rend hommage, dix ans après sa mort, au grimpeur italien Marco Pantani, vainqueur du Giro et du Tour de France en 1998. La 15e étape a été tracé dans cet optique entre Valdengo et Montecampione, où "le Pirate" s'était imposé et où l'Italien avait l'habitude de s'entraîner.
Le Tour d'Italie commencera le 9 mai, restera trois jours en Irlande, observera trois jours de repos et se terminera le 1er juin à Trieste (nord-est), après quelque 3450 kilomètres. Les organisateurs ont obtenu le feu vert de l'Union cycliste internationale (UCI) pour avancer de 24 heures le départ de Belfast afin qu'une journée de repos soit préservée pour le retour en Italie après le long transfert d'Irlande et le départ de la 4e étape à Bari, dans les Pouilles, au sud de la péninsule.

Un parcours pour grimpeurs

Si la Vuelta 2013 avait été quelque peu critiqué pour son nombre exagéré d'arrivées en côte (11), le Giro n'a jamais été en reste. Pour 2014, ce sont pas moins de neuf arrivées au sommet, soit en moyenne montagne (Viggiano, Montecassino, Montecopiolo, Sestola), soit en altitude (Oropa, Montecampione, Val Martello, Panarotta, Zoncolan) qui ont été programmées par les organisateurs.
Les principales difficultés de ce Giro 2014 (entre parenthèses, le profil et l'étape) : le Montecopiolo (18,8 km à 6,3 %, 8e étape), le Passo del Lupo, Sestola (10,7 km à 5,7 %, 9e), le Bielmonte (18,3 km à 6,2 %) et la montée d'Oropa (11,8 km à 6,2 %, 14e), le Plan di Montecampione (18,6 km à 7,8 %, 15e), le trypique de la 16e étape Passo di Gavia (16,5 km à 8 %) - Stelvio (21,7 km à 7,2 %) - Val Martello (22,3 km à 6,4 %), le Passo di San Pellegrino (11,8 km à 6,4 %) et la montée vers le refuge Panarotta: 15,8 km à 7,9 %, 18e), le Monte Grappa (19,3 km à 8 %, 19e).

Giro 2014 Profil Etape 16

Crédit: From Official Website

L'apothéose est bien sûr prévue à la veille de l'arrivée sur le Monte Zoncolan, considéré comme l'une des ascensions les plus dures d'Europe (10,1 km à 11,9 %) avec l'Angliru en Espagne et le Kitzbüheler Horn.

Giro 2014 Profil Etape 20 Zoncolan

Crédit: From Official Website

En plus ce large choix de montagne, les organisateurs ont prévu un contre-la-montre par équipes pour la première journée à Belfast ainsi que deux autres "chronos" individuels : le premier dans les prestigieux vignobles piémontais, entre Barbaresco et Barolo, sur 46,4 kilomètres (12e étape), le second de 26,8 kilomètres (19e étape) sur les pentes du Monte Grappa, au-dessus de Bassaso.
Si on ne connaît pas encore les différents protagonistes de ce Tour d'Italie 2014, certains ont déjà manifesté leur intérêts. Ainsi, le leader de la Movistar Alejandro Valverde et celui de la Katusha Joaquim Rodriquez ont d'ores et déjà évoqué une possible participation à cette 97e édition du Giro.
Tour d’Italie
Marcel Kittel : "Je me suis surpris moi-même"
11/05/2014 À 19:10
Tour d’Italie
Tour d'Italie - Montagne et Irlande au programme
07/10/2013 À 14:31