Laurent Jalabert sélectionneur de l'équipe de France, c'est terminé. Après quatre ans de bons et loyaux services, le Mazamétain a indiqué ce mardi sur l'antenne de RTL qu'il quittait ses fonctions. "Il y a eu des moments de plaisir à faire ce que j'ai fait mais je me suis senti, c'est vrai, après les JO notamment, un petit peu seul face à une situation que je n'avais pas vraiment anticipée : l'échec", a-t-il constaté. "Après je n'ai pas eu peut-être le soutien que j'aurais imaginé."

Le bilan de Jalabert à la tête de l'équipe de France n'est guère reluisant. Il n'a pas réussi, depuis 2009, à placer un de ses coureurs sur les podiums mondiaux ou olympiques. Une succession de désillusions qui a forcément pesé dans la balance au moment de prendre sa décision. L'été dernier, le Mazamétain s'était interrogé après les JO de Londres sur la poursuite de cette activité de sélectionneur national, en collaboration avec le DTN en exercice.

Tour d'Espagne
Roglic met déjà les choses au point, Pinot et Froome à la rue : le résumé de la 1re étape
IL Y A 17 MINUTES

Mais, victime d'un accident mi-mars, il assure ce mardi que sa "condition physique ne (lui) permet pas d'assumer, en tout cas selon (s)a conception, les fonctions d'entraîneur de l'équipe de France dans des conditions optimales." Le Tarnais a été renversé par une voiture le 11 mars alors qu'il effectuait une sortie d'entraînement à vélo près de chez lui à Montauban. La FFC doit annoncer prochainement le nom du futur DTN (directeur technique national), le patron du secteur sportif de la fédération, poste occupé jusqu'à présent par Isabelle Gautheron laquelle doit quitter ses fonctions début mai.

Tour d'Espagne
Roglic : "Le maillot rouge ? D'abord en profiter car c'est une saison bizarre..."
IL Y A 22 MINUTES
Cyclisme
Alaphilippe : "Mon année a été spéciale. Belle et bizarre à la fois"
IL Y A 31 MINUTES