Imago

Le procès Vinokourov-Kolobnev reporté à la demande des deux coureurs

Vinokourov et Kolobnev obtiennent le report de leur procès
Par AFP

Le 13/03/2018 à 16:58Mis à jour Le 13/03/2018 à 17:12

Le procès pour corruption concernant le Kazakh Alexandre Vinokourov et le Russe Alexandr Kolobnev, initialement programmé ce mardi, a été reporté à la demande des deux anciens cyclistes, a décidé le tribunal correctionnel de Liège. "Vino" est soupçonné d'avoir acheté sa victoire sur Liège-Bastogne-Liège, en 2010.

Le procès Vinokourov-Kolobnev est reporté. Il devait débuter aujourd'hui, devant le tribunal correctionnel de Liège. Une audience fixant le calendrier d'échange des conclusions se tiendra le 19 juin prochain, en préalable du procès quelques semaines plus tard. Selon le tribunal et M. Jean-Louis Lodomez, l'avocat de "Vino" contacté par l'AFP, ce report se justifie : Kolobnev a un nouvel avocat qui doit encore étudier l'affaire, alors que Vinokourov souhaite verser de nouvelles pièces au dossier.

Plainte pour piratage

Le Kazakh avait déposé plainte en France à la suite du piratage de sa messagerie et une procédure judiciaire avait été initiée. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a alors ordonné un complément d'enquête, sur ce point (le piratage de la messagerie), et les avocats des deux sportifs souhaitent en connaître le résultat avant d'entamer le procès liégeois.

Vinokourov et Kolobnev sont suspectés de s'être arrangés alors qu'ils étaient tous deux en tête de la classique Liège-Bastogne-Liège, le 25 avril 2010, à quelques centaines de mètres de l'arrivée. D'après les enquêteurs belges, Vinokourov, désormais âgé de 44 ans, est soupçonné d'avoir versé 150 000 euros à Kolobnev, 36 ans, pour qu'il le laisse remporter la course.

Versement de 150 000 euros

Les deux ex-coureurs, qui bénéficient de la présomption d'innocence, ont toujours nié cette version de la course malgré un versement bancaire de 150 000 euros effectué par le premier sur le compte du second. Vinokourov, champion olympique sur route en 2012 et vainqueur de quatre étapes du Tour de France, est aujourd'hui manager général de la formation Astana. Durant sa carrière de coureur, il a été suspendu deux ans (2007-2009) après avoir été convaincu de dopage.

0
0