Michel Callot a été réélu sans surprise à la tête de la Fédération française de cyclisme samedi. Avec 93,4% des suffrages, il a très largement devancé son seul concurrent, Cyrille Guimard. Michel Callot, âgé de 54 ans, avait été élu en 2017 pour un premier mandat de quatre ans. Il avait alors succédé à David Lappartient qui a pris ensuite la tête de l'Union cycliste internationale (UCI). Le président renouvelé de la FFC a présenté un programme se voulant fédérateur, baptisé "tous ensemble, une ambition pour le cyclisme français", face à Guimard qui prônait une rupture, notamment en matière de catégories d'âges.
Guimard (74 ans), figure du cyclisme français après avoir dirigé Bernard Hinault et Laurent Fignon dans les années 70 et 80, avait déjà été candidat malheureux à la présidence de la FFC en 2009. Sélectionneur national en 2017 et 2018 sous la présidence de Callot, il a ensuite été mis sur la touche pour s'être opposé à la direction sportive de la FFC.
Tokyo 2020
Mathieu van der Poel est-il vraiment favori en VTT ?
IL Y A UNE HEURE
L'ancien maillot vert du Tour a été également très nettement battu à l'élection au Conseil fédéral. Avec 65 voix (7,6%), il a toutefois fait mieux que la légendaire Jeannie Longo (62 ans), éjectée avec seulement... 53 voix. Très loin des 800 voix récoltées par Laurie Berthon, qui était encore membre de l'équipe de France sur piste aux JO de Rio 2016. "Les derniers mois ont été difficiles", a reconnu Callot qui a dénoncé "les excès de la campagne" et a demandé dans son discours de clôture "de la dignité et la mobilisation de tous autour du seul intérêt général du cyclisme français".
Tokyo 2020
Alerte fail ! Deuxième, Van Vleuten pense être championne olympique
IL Y A UNE HEURE
Tokyo 2020
La surprise Kiesenhofer décroche la médaille d'or
IL Y A 2 HEURES