Imago

Tranquille comme Geslin

Tranquille comme Geslin
Par Eurosport

Le 19/04/2006 à 11:00Mis à jour

Victorieux de sa première course de la saison sur la semi-classique Paris-Camembert, Anthony Geslin s'affirme de plus en plus au sein du peloton français. Troisième lors des derniers Mondiaux, le coureur Bouygues Telecom, conscient de ses progrès, garde p

L'équipe avant tout

Cette première victoire confirme la montée en puissance du Normand sur la saison. Premier Français sur Milan San Remo (29e) puis sur le Tour des Flandres (18e), Anthony Geslin s'est octroyé une petite pause après l'Enfer du Nord. "J'ai coupé trois jours après Paris-Roubaix. Ca m'a fait du bien", avoue-t-il. Sur les routes de France, le coureur de la formation vendéenne a aussi brillé en ce début d'année avec des podiums sur le GP d'Ouverture La Marseillaise (3e) et sur la Route Adelie (3e). "Mais j'ai parfois un peu manqué de réussite", concède-t-il.

"Je ne me mets pas la pression"

Anthony Geslin s'est révélé au grand jour sur les routes de Madrid lorsqu'il est monté sur le podium des championnats du monde après un sprint de feu, aux côtés de Tom Boonen et d'Alejandro Valverde. A 25 ans, le Normand fait son trou et s'affirme comme une valeur sûre du cyclisme français. S'il se sent attendu depuis cette médaille de bronze, il ne se prend pas la tête pour autant. "Je ne me mets pas la pression, explique-t-il. Je m'entraîne de la même façon. J'ai un peu plus confiance en moi, j'ai plus de crédit aussi. Et je suis un peu plus surveillé, oui&hellip"

0
0