Chavanel, le tour de force

Chavanel, le tour de force
Par Eurosport

Le 10/03/2009 à 16:45Mis à jour

Sylvain Chavanel (Quick Step) a remporté la troisième étape de Paris-Nice entre Vichy et Orval, mardi. Il devance Flecha (Rabobank) et Langeveld (Rabobank). Le Français s'empare du même coup du maillot de leader et possède 1'01" d'avance sur Alberto Contador (Astana).

Sylvain Chavanel a dépossédé l'Espagnol Alberto Contador des commandes de Paris-Nice, mardi à Vichy, où le Français a enlevé la troisième étape sous la pluie et endossé le maillot de leader. Un coup de force de l'équipe Rabobank, à quelque 45 kilomètres de l'arrivée de cette étape de plaine de 178 kilomètres, a déstabilisé Contador, désormais 6e du classement général. La quasi-totalité de la formation néerlandaise (six sur sept coureurs en lice) s'est projetée à l'avant du peloton pour accélérer brutalement.

Après quelques instants, Contador, absent de ce premier groupe, a tenté de revenir seul, puis avec l'aide du Français Christophe Moreau, alors que l'écart était encore inférieur à une trentaine de secondes. Mais le vainqueur du Tour de France 2007 et grand favori de cette édition de la "course au soleil" n'a pu que se rapprocher à 15 secondes sur les routes du centre de la France battues par la pluie. Il a vu s'éloigner ensuite le groupe conduit par les Rabobank qui travaillaient pour leur leader espagnol Juan Manuel Garate et par Chavanel, disposant d'un coéquipier, le Belge Kevin Seeldrayers, un jeune et prometteur grimpeur de 22 ans.

Contador a souffert

Contador, esseulé, a vu grandir l'écart au fil des kilomètres. A l'arrivée des 178 kilomètres, l'avance s'est élevée à 1'09", une note qui a souligné la vulnérabilité de son équipe privée avant le départ de trois des titulaires prévus à cause de blessures (Leipheimer, Horner, Vaitkus). A l'avant, Chavanel a relayé puissamment les trois derniers rescapés de l'équipe Rabobank (Flecha, Langeveld, Garate). Son petit groupe a récupéré les coureurs de l'échappée lancée dès la première demi-heure de course (Roelandts, Augé, Le Mével, Veelers, ainsi que Bodnar, distancé ensuite) pour se présenter finalement à sept dans les faubourgs de Vichy après une crevaison de l'Allemand Marcus Burghardt dans le final.

Chavanel a attaqué une première fois sous la flamme rouge du dernier kilomètre pour revenir sur le Néerlandais Sebastian Langeveld puis a livré un duel pour le succès d'étape à l'Espagnol Juan Antonio Flecha qu'il a devancé en puissance. Le numéro un français, âgé de 27 ans, a signé son premier succès sous les couleurs de Quick Step, la formation belge qu'il a rejoint à l'intersaison. " C'est typique de Paris-Nice, il y a souvent des coups de bordure ", a-t-il commenté tout en restant prudent à propos de ses chances de victoire finale dimanche prochain à Nice par rapport à Contador désormais 6e à 1'03".

L'année passée, l'aîné des frères Chavanel avait également pris le pouvoir dans Paris-Nice. Mais il avait perdu son maillot jaune le lendemain sur les pentes du Mont Ventoux, à l'arrivée au Mont Serein. "Je suis en meilleure condition que l'an dernier, a cependant signalé le nouveau leader. J'ai regardé les pourcentages de la Montagne de Lure (l'arrivée de l'étape de vendredi). Je sais que je peux faire quelque chose si je suis en forme. J'ai le moral gonflé à bloc." Mercredi, la quatrième étape relie Vichy à Saint-Etienne (173,5 km).

0
0