AFP

Paris-Nice: Damien Gaudin (Europcar) s'offre le prologue devant Sylvain Chavanel

Gaudin surprend Chavanel
Par Eurosport

Le 03/03/2013 à 13:35Mis à jour Le 03/03/2013 à 18:07

Damien Gaudin (Europcar) a remporté le prologue de Paris-Nice dans les rues de Houilles pour prendre le maillot jaune devant Sylvain Chavanel (OPQS) dimanche.

Pour une première, c’en est une belle. Pistard émérite, Damien Gaudin n’avait encore jamais goûté à un succès individuel sur route. C’est désormais chose faite, à l’issue du prologue de Paris-Nice que le rouleur de la formation Europcar a dominé dimanche dans les rues de Houilles, dans les Yvelines. À 26 ans, Gaudin est le premier leader de l’édition 2013 de la Course au soleil. Il a avalé les 2,9 kilomètres du parcours en 3'37", devançant d’une seconde Sylvain Chavanel (Omega Pharma - Quick Step) et Lieuwe Westra (Vacansoleil), deux habitués de l’épreuve et de l'exercice. Le Français est déjà monté sur le podium de l'épreuve en 2009. Quant au Néerlandais, il était le dauphin de Bradley Wiggins l'an dernier.

Pour s'exprimer dans ce dédale de rues, la puissance ne suffisait pas. Il fallait y ajouter beaucoup de finesse et une belle condition physique. Le tracé, court, sinueux et rythmé par de nombreuses relances, offrait un terrain idéal à Gaudin, spécialiste de la poursuite. De quoi lui permettre de dominer les purs spécialistes de l’exercice solitaire, à l’image du Suédois Gustav Larsson (67e à 11"). À ce petit jeu, les Français ont répondu présent au premier rendez-vous World Tour de la saison sur le sol européen. Derrière Gaudin et Chavanel, ils sont cinq à prendre place dans le top 10, avec Geoffrey Soupe (5e à 2"), Tony Gallopin (7e à 3") et Sébastien Turgot (9e à 4").

Attendu cette semaine au sein de l'équipe RadioShack, Gallopin répond tout de suite présent, tout comme Peter Velits (6e à 3") ou Rui Costa (15e à 6"). Tous ne se sont pas montrés à ce niveau mais sur ce parcours, aucun leader n'a trop perdu à l'exception de Maxime Monfort (RadioSchack-Leopard), victime d'une chute et déjà pointé à plus de 40 secondes. Parmi les sprinteurs, nombreux sont ceux à menacer le maillot jaune de Damien Gaudin, qui risque de perdre son bien dès lundi, vers Nemours. Marcel Kittel (48e à 9") a déçu, mais il conserve la tête du classement à portée de bonifications (10 secondes pour le vainqueur d'étape). Sa position reste cependant bien moins avantageuse que celles de Borut Bozic (8e à 3") ou Elia Viviani (11e à 5").

0
0