AFP

Paris-Roubaix sans Démare

Paris-Roubaix sans Démare
Par Eurosport

Le 02/04/2012 à 11:46Mis à jour Le 02/04/2012 à 15:45

Touché à un poignet, lors d'une chute sur les Trois Jours de la Panne, Arnaud Démare ne participera pas à Paris-Roubaix, dimanche. Selon son équipe, le sprinter français souffre d'une élongation et doit renoncer.

La chute d'Arnaud Démare, survenue à quelques kilomètres de l'arrivée de l'avant-dernière étape des Trois Jours de La Panne, est passée quasiment inaperçue. Pourtant, quatre jours plus tard, celle-ci a mis le coureur de la FDJ-Big Mat sur le flanc quelques temps et va le priver d'une première participation à Paris-Roubaix, dimanche prochain. Un coup dur pour la formation de Marc Madiot.

Via son compte twitter, son équipe a donné des nouvelles en milieu d'après-midi : "Arnaud est touché au poignet mais n'a rien de cassé : juste une "élongation" mais il a besoin de temps". Ce lundi matin, nous avions joint par téléphone Marc Madiot, le manager de l'équipe, qui nous avait confié ses craintes à propos de celui qui avait émis le souhait de goûter à l'Enfer du Nord il y a deux semaines. Une fracture était redoutée : "On ne sait jamais. Arnaud va moyen. Il souffre du poignet. Et sa blessure pourrait le priver de Paris-Roubaix, mais aussi du GP de l'Escaut, mercredi, nous a expliqué Madiot. On va voir ça cet après-midi (lundi). Et on décidera en conséquence. On prendra une décision en fin de journée".

Pas le Tour, mais le Giro

Evidemment satisfait du début de saison (quatre victoires) de son jeune coureur (20 ans), Madiot nourrit de grandes ambitions pour le sprinter français dans les prochaines semaines : "il doit juste continuer comme il fait : gagner des courses". Comme prévu, Démare ne disputera pas le prochain Tour de France. En revanche, selon nos informations, le Beauvaisien sera au départ du Tour d'Italie : "On va attendre de voir ce qu'il a au poignet pour lui fixer un programme pour les semaines à venir. On fera le point ensuite. Mais il sera sur le Giro".

Interrogé sur une possible sélection aux Jeux Olympiques de Londres, Madiot tempère : "S'il est appelé pour Londres, cela ne changera rien pour nous. S'il est aux JO, c'est très bien, ajoute-t-il. Je ne conseille rien du tout à Laurent Jalabert, qui est assez grand pour savoir ce qu'il a à faire. Nous, on doit juste préparer les coureurs si on les appelle". A l'écouter, aussi talentueux qu'il est, Démare n'est pas un coureur à part : "On gère tous les coureurs de la même façon. Ils sont logés à la même enseigne. Qu'ils soient grands, moyens, petits... Après ce sont les situations de course qui font que l'on met davantage un coureur en évidence plus qu'un autre. Arnaud ne sort pas de ce cadre-là".

0
0