Scanpix

Ricco, ce serait bien une autotransfusion

Ricco, ce serait bien une autotransfusion
Par Eurosport

Le 05/09/2011 à 15:27Mis à jour Le 05/09/2011 à 16:43

L'enquête pour dopage sur l'Italien Riccardo Ricco conclut à une autotransfusion effectuée en février, a annoncé lundi la Gazzetta dello sport, qui cite le rapport de police, confirmant les accusations pesant sur le "Cobra".

Selon les témoignages recueillis par la police de Modène, Ricco, 27 ans, a bien réalisé une autotransfusion qui avait conduit le 6 février à une hospitalisation en urgence pour un blocage rénal. D'une part une infirmière a assuré que le coureur avait un hématome à un bras, séquelle d'une piqûre, et avait en conséquence demandé qu'on lui pique l'autre bras. D'autre part l'analyse bactériologique du sang de Ricco conclut à une infection due à une autotransfusion ratée. Selon le médecin qui lui a sauvé la vie le 6 février dernier à l'hôpital de Pavullo, Ricco avait avoué s'être fait une autotransfusion avec du sang qu'il conservait dans son réfrigérateur. Le coureur est ensuite revenu sur cet aveu.

Ricco avait été suspendu en juin par sa fédération et par le Comité olympique italien (Coni) pour dopage et tentative de dopage. La suspension du Coni dépasse le cadre national et vaut pour l'étranger, ce qui interdit à Ricco de prendre part à toute compétition.

L'Italien, déjà suspendu vingt mois pour dopage en 2008, risque une suspension à vie et de trois mois à trois ans de prison. Celui qu'on avait surnommé "Cobra" avait trouvé refuge dernièrement dans la très modeste formation Meridiana-Kamen, une équipe de troisième division (Continental) sous licence croate basée en Italie.

Ricco avait annoncé mi-avril qu'il voulait remonter sur un vélo en compétition, un mois après avoir déclaré: "Le cyclisme me fait vomir". "Je ne veux plus recourir, avait dit Ricco le 12 mars. Pour rien au monde. J'ai tourné la page, le monde du cyclisme me fait vomir, tous ceux qui y sont me dégoûtent. Je vais faire barman, je préfère être un employé à mille euros par mois." Il avait été durement critiqué par la presse et le milieu cycliste pour avoir rechuté.

0
0