Panoramic

Rio 2016 - On compte sur eux : Le cyclisme veut la jouer multicartes

On compte sur eux : Le cyclisme veut la jouer multicartes

Le 03/08/2016 à 14:15Mis à jour Le 03/08/2016 à 18:16

RIO 2016 - Jusqu'au coup d'envoi des Jeux de Rio, nous vous proposons un focus sur cinq sports qui pourraient rapporter au cumul environ la moitié des médailles françaises au Brésil. Troisième épisode avec le cyclisme, moins porté par la piste que jadis, mais ambitieux dans toutes les disciplines, à l'image de François Pervis ou Pauline Ferrand-Prévot.

Les Jeux Olympiques, ce sont près de 40 sports. La France, elle, vise environ 40 médailles. Une par sport ? Pas vraiment. Dans environ la moitié des disciplines, la France ne possède aucune chance de médaille sauf colossale surprise.

Pour atteindre son objectif, la délégation tricolore compte principalement sur quelques gros pourvoyeurs : judo, escrime, voile, cyclisme ou natation pourraient ainsi, à eux cinq, générer environ 50% des podiums et des médailles d'or. Si la France veut atteindre la barre des 40 médailles, il y aura besoin d'eux.

Le cyclisme, aux Jeux, c’est…

90 médailles, soit le deuxième plus gros total de médailles pour la France depuis 1896 derrière l’escrime. Et 41 titres, record partagé avec les escrimeurs. Une mine d’or. Le cyclisme, il est vrai, multiplie les disciplines. La piste se taille la plus grosse part du gâteau avec 64 médailles dont 28 en or. Une tradition bien ancrée en France, de Daniel Morelon à Grégory Baugé, de Florian Rousseau à Félicia Ballanger. Mais la France a obtenu au moins un titre olympique dans toutes les spécialités du cyclisme, qu’il s’agisse, outre la piste, de la route, du VTT ou même du BMX, le dernier né de la famille olympique. Bref, le cyclisme, c’est un maillon indispensable de la chaine olympique française.

A Londres, c’était…

Un bilan très correct, et pourtant un peu frustrant. Quatre médailles au total, dont une en or grâce à Julie Bresset en VTT, et trois autres ramenées par les pistards, toutes en argent (vitesse par équipes, Baugé en vitesse et Coquard sur l’omnium). Malgré tout, il s’agissait d’un bilan inférieur à celui des Jeux de Pékin : six médailles dont deux titres. Sans parler du carton de Sydney en 2000, toujours la référence historique : huit médailles, cinq en or. Le contrat avait été rempli, sans plus.

2012 JO Omnium Bryan Coquard

2012 JO Omnium Bryan CoquardAFP

Qu’espérer à Rio ?

Pas question d’un triomphe à l’australienne. Ce n’est plus dans les cordes du cyclisme français. La bonne nouvelle, toutefois, c’est que dans chacune des quatre disciplines, les Tricolores ont de légitimes chances de médailles. Pauline Ferrand-Prévot et Julien Absalon en VTT, Joris Daudet en BMX, Romain Bardet sur route dans la course en ligne et les pistards avec François Pervis, les épreuves de vitesse ou encore Thomas Boudat sur l’omnium sont tous des médaillés voire des champions olympiques en puissance. Le potentiel global de médailles est moins fort qu’il ne l’a été certaines années, surtout du fait du manque de densité de la piste comparée à ses plus belles heures, mais il reste important.

L'émotion de François Pervis après son titre sur le kilomètre.

L'émotion de François Pervis après son titre sur le kilomètre.AFP

Notre pronostic

  • Fourchette basse : 2 médailles, 0 en or
  • Fourchette raisonnable : 4 médailles, 1 en or
  • Fourchette haute : 6 médailles, 3 en or

La sélection française

  • BMX dames: Manon Valentino
  • BMX messieurs: Joris Daudet, Amidou Mir, Jérémy Rencurel
  • Piste dames: Laurie Berthon, Sandie Clair, Virginie Cueff
  • Piste messieurs: Grégory Baugé, Thomas Boudat, François Pervis, Michaël d'Almeida
  • Route dames: Audrey Cordon-Ragot, Pauline Ferrand-Prévot
  • Route messieurs: Julian Alaphilippe, Romain Bardet, Warren Barguil, Alexis Vuillermoz
  • VTT dames: Perrine Clauzel, Pauline Ferrand-Prévot
  • VTT messieurs: Julien Absalon, Victor Koretzky, Maxime Marotte
0
0