Eurosport

Tirreno: Joaquim Rodriguez s'impose, Christopher Froome prend le pouvoir devant Alberto Contador

Froome au pouvoir
Par Eurosport

Le 10/03/2013 à 17:50Mis à jour Le 10/03/2013 à 21:30

Chris Froome (Sky) s'est emparé de la tête du classement général de Tirreno-Adriatico au terme de la 5e étape, remportée par Joaquim Rodriguez (Katusha).

Tirreno-Adriatico a pris une nouvelle dimension dimanche dans les Abruzzes. Les ténors ont pris les choses en main dans cette très longue étape de 230 kilomètres. Joaquim Rodriguez (Katusha) s'est imposé en solitaire à Chieti, où Christophe Froome (Sky) s'est emparé de la tête du classement général, au lendemain de sa victoire d'étape. Le Britannique a pris le pouvoir en dépossédant le Polonais Michal Kwiatkowski (Omega Pharma) du maillot bleu de leader et il a sans doute posé une option déterminante sur la victoire finale dans cette édition 2013.

Malgré la longueur de l'étape, tout s'est joué entre les gros bras dans la courte mais difficile ascension finale de Via Salomone. Sur cette pente offrant des passages à 15%, Rodriguez s'est régalé, en bon puncheur qu'il est. Pourtant, il n'y croyait guère. "C'est une étape qui me convenait mais je ne m'attendais pas à gagner parce que je n'avais pas du tout des bonnes sensations, a confié Purito. Je pensais que je n'avais pas de bonnes jambes, surtout après toute cette pluie que nous avons eue cette semaine. Cette victoire signifie beaucoup pour moi parce qu'il y a beaucoup de très bons coureurs ici. Ce ne sont pas des gars faciles à battre."

Les Sky en ordre de bataille

Rodriguez a devancé sur la ligne d'arrivée de huit secondes un groupe de cinq coureurs: Bauke Mollema, Alberto Contador, Mauro Santambrogio, Chris Horner et Christopher Froome. Un peu plus loin, Vincenzo Nibali a concédé 17 secondes au vainqueur. La journée a été animée par l'Italien Damiano Cunego, 2e dans cette même étape derrière Michele Scarponi il y a deux ans, mais rejoint épuisé à 6 km de l'arrivée. Dans les dernières ascensions, Peter Sagan a également payé les efforts des jours précédents et été lâché.Au classement général, à quarante-huit heures de l'arrivée, Froome se retrouve aux commandes dans une position relativement confortable puisqu'il compte vingt secondes de marge sur Contador et Nibali. Michal Kwiatkowski, l'ancien leader, occupe désormais la quatrième place à 24 secondes. Joaquim Rodriguez, lui, remonte à la septième place, mais à près d'une minute de Christopher Froome.

Le dauphin de Bradley Wiggins sur le dernier Tour de France a encore impressionné, et son équipe aussi. "J'ai payé le prix du rythme infernal des Sky, a d'ailleurs témoigné Vincenzo Nibali pour expliquer son incapacité à suivre Froome et Contador dans le dernier kilomètre. Dario Cataldo, Sergio Henao et Rigoberto Uran ont notamment abattu un énorme travail pour leur leader. "L'équipe a fait un excellent boulot", confirme Froome, qui a désormais toutes les cartes en main pour s'adjuger une nouvelle victoire significative dans cette saison 2013 après son succès sur le Tour d'Oman le mois dernier.

0
0