Alejandro Valverde n'a pas laissé passer l'occasion. Pointé à deux secondes de Cadel Evans au départ de la 9e étape, l'Espagnol s'est emparé du maillot or à l'arrivée de celle-là. Troisième à Xorret del Cati, le leader de la Caisse d'Epargne a empoché une précieuse bonification de huit secondes qui lui permet de prendre la tête du classement général. Sixième de l'étape, Evans pointe même désormais à sept secondes du Murcian, après avoir franchi la ligne une seconde après le double vainqueur du Dauphiné Libéré.

La victoire d'étape est revenue à l'Espagnol Gustavo Cesar Veloso (Xacobeo), qui a devancé l'Italien Marco Manzano (Lampre) de 21 secondes, et donc Alejandro Valverde de 40. Présents dans l'échappée du jour, aux côtés de Stijn Devolder (Quick Step), José Antonio Lopez Gil (Andalucia), David De La Fuente (Fuji), Rein Taaramae (Cofidis) et Julian Sanchez Pimienta (Contentpolis), le Galicien et le Transalpin ont résisté au retour du groupe des favoris. Cesar a dessiné son succès dans l'ultime des sept difficultés du jour, l'Alto du Xorret de Cati, un col de première catégorie, avec un passage à 22% (!). Alors en tête, l'Estonien Taaramae (Cofidis), finalement 109e à 8'47", a complètement craqué dans les pourcentages les plus pentus.

Tour d'Espagne
Le triplé pour Moncoutié
18/09/2010 À 15:59

Evans montre le poing

Comme on pouvait le prévoir, c'est dans l'ascension finale que les têtes d'affiche se sont expliquées. Alejandro Valverde, Cadel Evans, Robert Gesink et Ivan Basso ont été les plus costauds. L'Espagnol, l'Australien (2e à 0"07), le Néerlandais (3e à 0"36) et l'Italien (5e à 0"53) occupent d'ailleurs ce lundi soir quatre des cinq premières places du général. Vainqueur de la 8e étape dimanche, Damiano Cunego continue de remonter au classement. Juste devant Ezequiel Mosquera (8e à 2'24"), le Petit Prince de la Lampre occupe la 7e place, à 1'01" du sixième et grand perdant de la journée, Samuel Sanchez.

Touché à un coude lors d'une chute dimanche, le leader d'Euskaltel, qui s'est classé 16e à 49 secondes de Valverde, n'a pas été en mesure de suivre les meilleurs. Coincé dans les barrières à deux reprises par l'imposant Robert Gesink en fin d'étape, Cadel Evans a pour sa part exprimé sa colère en franchissant la ligne. Montrant son poing au Néerlandais, l'Australien n'a pas apprécié le déroulement de l'emballage final. Loin de tout ça, Alejandro Valverde peut lui se frotter les mains. Grâce à cette 3e place, l'Espagnol, qui arrive sur ses terres mardi, s'est offert le 10e maillot or de sa carrière. Et s'est installé un peu plus dans le fauteuil de grand favori de l'épreuve. L'occasion était vraiment trop belle...

Tour d'Espagne
Nibali maîtrise Mosquera
18/09/2010 À 15:27
Tour d'Espagne
Nibali fortissimo !
18/09/2010 À 10:43