Getty Images

Pogacar, toujours plus haut, toujours plus vite

Pogacar, toujours plus haut, toujours plus vite

Le 02/09/2019 à 10:20

TOUR D'ESPAGNE - Plus jeune coureur en lice, Tadej Pogacar s'est offert l'étape-reine de l'épreuve en remportant ce dimanche la 9e étape de la Vuelta. A seulement 20 ans, le prodige slovène de la formation UAE Team Emirates ne cesse de grandir à toute vitesse, au point qu'il peut - déjà - rêver à monter sur le podium du Tour d'Espagne.

"Je vous suggère de bien retenir son nom. Nous tenons là un des grands champions de demain", assurait début janvier Guiseppe Saronni, le manager général de Team Emirates. Visiblement, demain est arrivé (bien) plus tôt que prévu. Pour sa première Vuelta, sa première course de trois semaines, Tadej Pogacar a remporté sa première étape dès le 9e jour de course. Mais finalement, on l'avait presque vu venir.

Pas dominateur en juniors à l'inverse d'autres prodiges, le Slovène aura explosé en 2017 avec une impressionnante 5e place sur son Tour national, à 18 ans seulement. Une première grande performance qui en a vite appelé d'autres, dès l'année suivante. Grand favori du Tour de l'Avenir 2018, leader dès la première étape de montagne, le Slovène y a maitrisé sans difficulté ses adversaires pour succéder à Bernal, à 19 ans. De quoi largement convaincre UAE Team Emirates de lui faire signer un premier contrat pro. Et commencer à établir le parallèle avec le récent vainqueur du Tour de France.

Vidéo - Tour de l'Avenir : Pogacar, un pas de plus vers la victoire

01:53

Pogacar, Bernal un an près

Comme le Colombien, Pogacar a commencé par un Tour Down Under intéressant (13e) avant de remporter une course par étapes de continental en février à l'occasion du Tour d'Algarve (le Colombia Tour pour Bernal), malgré la concurrence de Wout Poels (Team INEOS) ou encore Enric Mas (Deceuninck-Quick Step). L'occasion d'y signer sa première victoire professionnelle, lors de l'étape-reine de Foia. Et après une place d'honneur sur le Tour du Pays Basque (6e) et une prometteuse 18e place sur Liège-Bastogne-Liège, le Slovène a signé sa première victoire en World Tour en remportant la 6e étape du Tour de Californie, au sommet du Mont Baldy. Le lendemain, il succédait à Egan Bernal au palmarès.

Vidéo - Higuita piégé par le dernier virage, Pogacar a filé vers la victoire

01:44

A 20 ans, 6 mois et 28 jours seulement, la performance est monumentale, malgré une maigre concurrence (Porte, Uran, Van Garderen au départ mais Higuita et Asgreen sur le podium), et tout simplement historique puisque Tadej Pogacar devenait le plus coureur de l'histoire à remporter une course par étape en World Tour. Venu sur la Vuelta pour apprendre et aider le leader annoncé, Fabio Aru, il n'aura attendu que neuf jours pour s'emparer du leadership et, surtout, remporter sa première étape. Pas n'importe où à Cortals d'Encamp, lors d'une 9e étape qui faisait peur à tous et que les leaders voulaient absolument.

Jusqu'où peut-il rêver ?

Mais Tadej Pogacar en rêvait. "Quand j'ai vu la météo annoncée pour cette 9e étape et que j'ai vu que ça serait pluvieux, j'étais content puisque je savais que j'étais capable de faire quelque chose de spécial" a-t-il raconté à Cortals d'Encamp, devenant du même coup le plus jeune vainqueur d'étape en Grand Tour depuis Moreno Argentin sur le Giro 1981 ! Spécial oui, car, cette étape, le Slovène sera allé la chercher à la pédale, devant tous les meilleurs de ce Tour d'Espagne. A la veille du premier jour de repos, le voici 5e du classement général à seulement 1'42'' du nouveau leader, Nairo Quintana.

Vidéo - Des conditions apocalyptiques et une course de folie : le résumé de la 9e étape

05:27

Fantastique grimpeur, le Slovène est également un excellent rouleur et il ne serait pas étonnant de le voir prendre du temps à tous ses adversaires - excepté Roglic - dans le chrono de Pau mardi. Reste que Tadej Pogacar n'a encore jamais dépassé la semaine de course. Et, si elles n'offrent pas forcément autant de haute montagne sur le Tour et le Giro, les deux semaines à venir sur la Vuelta vont quand même être très exigeantes, surtout pour un coureur de 20 ans. Mais le Slovène semble décidé à franchir les étapes plus vite et plus tôt que n'importe qui. Alors sait-on jamais…