Getty Images

Viviani s'en va "Fanny"

Viviani s'en va "Fanny"

Le 22/05/2019 à 18:10Mis à jour Le 23/05/2019 à 00:03

TOUR D'ITALIE - Le champion d'Italie n'aura pas gagné sur ce Giro. Elia Viviani, déclassé lors du troisième jour de course alors qu'il avait franchi la ligne en premier, quitte le Tour d'Italie sur une 4e place, mercredi au soir de la 11e étape. Le sprinteur de Deceuninck - Quick Step se retire alors que la montagne se profile et qu'il ne pouvait plus nourrir d'ambition au classement par points.

Elia Viviani quitte le Tour d'Italie sans bouquet. Le champion transalpin, qui avait pourtant levé les bras lors de la 3e étape avant d'être déclassé pour une vague, a encore échoué ce mercredi à Novi Ligure. Le sprinteur de la Deceuninck - Quick Step a terminé 4e d'une 11e étape remportée par Caleb Ewan (Lotto Soudal). C'était l'une des dernières chances de victoire de Viviani sur ce 102e Giro. Il en a fait son ultime échec, choisissant de ne pas prendre le départ jeudi de la 12e étape, la première en altitude, qui lance une deuxième moitié d'épreuve extrêmement montagneuse.

"Je ne pense pas être en manque de condition"

Interrogé à la suite de ce nouveau camouflet, Viviani, quatre succès cette saison dont le dernier en mars lors de Tirreno-Adriatico, a semblé dans l'incompréhension. "Quelque chose ne fonctionne pas… Si j'avais compris ce qui ne va pas, j'aurais gagné aujourd'hui. Il me manque peut-être de l'explosivité mais je ne pense pas être en manque de condition", a-t-il estimé. "Je ne suis pas serein. Je dois réfléchir à tête reposée, débrancher, récupérer de l'énergie mentale", a poursuivi le sprinteur transalpin, avant de terminer sur une note positive : "J'ai pris des vestes dans ma carrière et je me suis toujours redressé."

Objectif Tour de France ?

La perspective d'un départ d'Elia Viviani au pied des massifs se murmurait depuis plusieurs jours. Son déclassement lors de la troisième étape avait été accompagné d'une pénalité de 50 unités, rédhibitoire dans la perspective du maillot cyclamen, qu'Arnaud Démare (2e du jour) a ravi à Pascal Ackermann (3e) ce mercredi.

Sans la carotte du classement par points, dont il est le vainqueur sortant, et alors que les prochaines étapes risquent d'être éreintantes pour les grosses cuisses – à la relative exception de la 18e –, Viviani a préféré s'économiser. L'Italien de 30 ans est annoncé au départ du prochain Tour de France, dont il n'a jamais remporté d'étape. En attendant, pour la Deceuninck - Quick Step, c'est un deuxième Giro qui débute, avec Bob Jungels (14e, à 4'08") en tête d'affiche.

Elia Viviani - stage 3 Giro d'Italia 2019 - Getty Images

Elia Viviani - stage 3 Giro d'Italia 2019 - Getty ImagesGetty Images

0
0