15/10/20 - 11:15
Terminé
Cesenatico - Cesenatico
0km
?km
Tour d’Italie • Etape12
avant-match

Cesenatico - Cesenatico

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 15 octobre 2020 et débute à 11:15. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Temps forts 
 
 Supprimer
0km 

Le groupe des favoris arrive à plus de 8 minutes du vainqueur du jour, et c'est Brandon McNulty qui est passé sur la ligne en tête. Pas de favori piégé aujourd'hui.

0km 

Mark Padun termine deuxième à plus d'une minute, coup dur pour l'Ukrainien, qui était déjà passé proche de la victoire sur la dernière Vuelta.

0km 

LA VICTOIRE POUR JHONATAN NARVEZ ! L'Equatorien s'impose en solitaire après avoir profité de la crevaison malheureuse de Mark Padun ! Il est le 2e vainqueur équatorien de cette édition après Jonathan Caicedo !

3 km 

C'est tout bon pour Narvaez, qui va remporter sa 4e victoire chez les profesionnels, sa première en World Tour et bien sûr sa première en Grand Tour !

6km 

C'est sans doute gagné pour Narvaez !! Padun a abandonné est désormais à 30 secondes ! L'Equatorien va remporter cette 12e étape !

9km 

On est passé sous les 10 kilomètres, et l'écart est maintenu à un peu plus de 10 secondes !

12km 

Padun revient ! Sur de longues lignes droites jusqu'à l'arrivée, l'Ukrainien a déjà repris 15 secondes et va sans doute rentrer !

15 km

Narvez compte une trentaine d'avance sur Padun à 15 kilomètres de l'arrivée ! Un match à distance est lancé entre les deux hommes mais l'Equatorien a l'avantage !

20km

Padun est pointé à une vingtaine de secondes de Narvaez, qui continue d'écraser les pédales afin d'éviter le retour de l'Ukrainien.

22km 

C'est désormais la Deuceuninck-Quick Step qui a pris les commandes du groupe de favoris. Masnada et Knox contrôlent pour éviter toute sortie. Joao Almeida devrait conserver sa tunique rose sans problèmes ce soir.

24km  

CREVAISON DE MARK PADUN ! Coup dur pour l'Ukrainien qui crève au pire moment ! Il a dû laisser changer de vélo et laisser partir Jhonatan Narvaez seul en tête.

25km 

Pas d'attaque dans le groupe des favoris ! Tout le monde se neutralise et personne ne semble en mesure de se détacher aujourd'hui.

26 km 

Domenico Pozzovivo est désormais sans équipiers, et l'Italien tente une attaque dans la dernière difficulté ! Mais elle n'est pas tranchante, bien trop proche du sommet.

28km 

Pas de mouvement chez les favoris pour l'instant, coup d'épée dans l'eau pour la formation NTT ?

31km 

Ca y est, les deux hommes de tête entament la dernière difficulté du jour ! Au sommet, ils plongeront sur Cesenatico.

32km 

A 32 kilomètres, le duo de tête s'envole vers la victoire avec 1'30 d'avance sur Clarke, 3'40 sur le reste de l'échappée, et 7'10 d'avance sur le peloton !

32km 

Simon Clarke a crevé ! L'Australien joue de malchance et aura désormais beaucoup de mal à rattraper le duo de tête.

32km 

La dernière ascension du jour est logiquement la dernière chance pour les favoris, et notamment Pozzovivo - qui a fait rouler son équipe toute la journée - de tenter de faire des écarts.

35 km 

Les deux hommes de tête sont bien partis pour se jouer la victoire ! Ils ont 35 secondes d'avance sur Clarke, et désormais 2'45 sur les 5 coureurs restants de l'échappée matinale !

37km

A noter qu'aucune chute n'est à déplorer malgré les conditions dantesques.

37km 

Fuglsang (Astana) est dans les voitures mais le Danois n'est toujours pas rentré sur ce qui reste du peloton.

38km

L'écart remonte entre les hommes de tête et le peloton ! Il est désormais remonté au delà des 6 minutes. La victoire va sans doute se jouer devant, mais il pourrait y avoir des attaques entre les favoris.

41km 

Problème mécanique pour Fuglsang !

Le Danois change de vélo en raison d'un problème mécanique ! Il est sans équipier dans le groupe de tête et a va devoir boucher une dizaine de secondes seul.

44km 

Le groupe de poursuivants ne s'entend pas derrière les deux hommes de tête : le duo creuse et a désormais plus de 40 secondes d'avance, alors qu'ils sont dans la descente avant la dernière difficulté du jour.

46 km

Les conditions sont toujours très compliquées : le froid et la pluie redoublent sur les routes de cette 12e étape.

48km 

Pour l'instant, aucun favori n'est décroché de ce qui reste du peloton : NIbali, Fuglsang, Majka, Pozzovivo, Hindley, Kelderman et Pello Bilbao sont bien là.

49km 

Les hommes de tête sont dans le Passo delle Sieppi, avant-dernière difficulté du jour mais non répertoriée au classement de la montagne.

50km

Les favoris descendent à leur voiture chercher un k-way, il fait très froid sur les routes du Giro. La pluie et le vent font déjà souffrir les coureurs depuis des dizaines de kilomètres.

51km 

Simon Clarke, a été rejoint puis dépassé par Jhonatan Manuel Narvaez Prado (Ineos) et Mark Padun (Bahrain). L'Australien a reculé.

51km 

Victor Campenaerts (NTT) est repris par le peloton, et va pouvoir donner un coup de main à Ben O'Connor, le dernier équipier de Domenico Pozzovivo. Le maillot rose compte lui 3 équipiers : Fausto Masnada, Mikkel Frolich Honoré et James Knox.

53km

L'écart continue de descendre : l'homme de tête est pointé à 4'10 du peloton à 50 kilomètres de l'arrivée.

55km

Simon Clarke (EF) s'isole à l'avant ! L'Australien est parti en solitaire devant les sept hommes de l'échappée, alors que la route est désormais totalement détrempée.

57km 

Il ne reste au programme qu'une seule difficulté répertoriée : le San Giovanni in Galilea, une côte de 4e catégorie. Les coureurs descendront ensuite vers Cesenatico dans les 30 derniers kilomètres.

63km

Simon Pellaud (Androni) est passé en tête au sommet de la Madonna de Pugilano. Avec 39 points, le Suisse est 6e du classement de la montagne, à 45 points du leader Ruben Guerreiro (EF).

64 km

L'écart descend très vite et vient de passer sous les 5 minutes. Le peloton n'a finalement pas envie que la victoire se décide à l'avant.

65km 

La formation NTT effectue un énorme travail en tête du peloton ! Il ne doit déjà rester qu'une trentaine de coureurs à suivre le rythme de la formation de Domenico Pozzovivo.

67 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE

Désormais pointée à moins de 6 minutes du peloton, voici la composition de l'échappée : François Bidard (AG2R), Simon Pellaud (Androni), Manuele Boaro (Astana), Mark Padun (Bahrain), Joey Rosskopf (CCC), Jesper Hansen (Cofidis), Jhonatan Manuel Narvaez Prado (Ineos)

69km

La difficile montée de la Madonna fait très mal au peloton ! Aucun favori n'est pour l'instant distancé mais beaucoup d'équipiers perdent pied.

69km

Les conditions climatiques se détèriorent ! Le vent et la pluie s'intensifie, beaucoup de coureurs commencent à être en difficulté !

70km 

A l'avant, le trio Pellaud-Rosskopf-Benedetti a été rejoint. Benedetti est même désormais distancé. L'échappée ne compte plus que sept coureurs, dont le Français Francois Bidard (AG2R La Mondiale).

Cesare Benedetti of Bora-Hansgrohe leads the breakaway during stage 12 of the Giro d'Italia 2020
70km 

La formation NTT continue son écrémage en tête du peloton : Filippo Ganna, vainqueur de deux étapes depuis le début de ce Giro, lâche prise.

72km

Le trio de tête entame l'avant-dernière ascension repertoriée de la journée : le Maiolo, suivi de la Madonna di Pugliano (9,1 km à 5,5 %).

75km 

Derrière le Suisse, Joey Rosskopf (CCC) et Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe) l'ont pris en chasse, et sont sur le point de faire la jonction.

76km

L'écart est descendu sous les 6 minutes.

78 km

Sorti en tête aui sommet de la côté de Petricara, Simon Pellaud (Androni) a poursuivi son effort dans la descente et a creusé un léger écart avec le groupe de tête.

82 km

A noter qu'une fois n'est pas coutume, le vent aujourd'hui vient des terres, et devrait être favorable dans le final. Scénario propice à une échappée en solitaire ?

83 km

L'écart continue de fondre pour l'échappée : elle ne compte désormais plus que 6'20 d'avance sur le peloton.

84 km 

Une étape encore hommage à Marco Pantani : après l'arrivée mercredi à Rimini, lieu de son dècès en 2004, l'étape d'aujourd'hui autour de Cesenatico est dessinée tout proche de sa ville de naissance, Cesena, située entre Bologne et Rimini.

Marco Pantani
85km 

A l'avant, seul Richeze semble désormais légèrement distancé, les autres comme Campenaerts ou Torres ont réussi à rentrer, alors que ces hommes sont dans la montée de Perticara (3e catégorie).

86km 

DEMARE DANS LE GRUPPETTO

A noter que le mailot cyclamen Arnaud Démare est comme Peter Sagan distancé depuis plusieurs kilomètres. Le parcours est trop diffcile pour les sprinteurs aujourd'hui, qui forment un gruppetto.

Team Groupama-FDJ rider France's Arnaud Demare wearing the best sprinter's mauve jersey celebrates after winning the 11th stage of the Giro d'Italia 2020 cycling race, a 182-kilometer route between Porto Sant'Elpidio and Rimini on October 14, 2020. - Fren
87km 

La travail de la formation NTT continue en tête de peloton, et espére faire craquer l'équipe du maillot rose afin de l'isoler. Il devrait y avoir des attaques des favoris dans les dernères difficultés du jour.

88km

PETER SAGAN LACHE PRISE !

Surprise, Peter Sagan est en difficulté ! Vainqueur mardi, le Slovaque perd quelques mètres et ne devrait pas pouvoir jouer la gagne aujourd'hui !

Peter Sagan lors de la 10e étape du Tour d'Italie, le 13 octobre 2020
89 km 

Alors qu'on arrive dans la 3e difficulté du jour, les montagnes russes continuent sur cette 12e étape, qui pourrait sourire à un puncheur ou un sprinteur passant bien les bosses dans le final si l'échappée, pointée à moins de 7 minutes, est reprise.

90km 

Les coureurs les moins efficaces dans les bosses commencent à être distancés de l'échappée : Richeze, Benedetti et Campenaerts perdent le contact avec le groupe.

92km

Le peloton est déjà amaigrie à la mi-course. Le travail des l'équipe NTT et de celle du leader Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) fait son effet et écarte déjà des coureurs comme Ilnur Zakarin (CCC).

93km

La météo commence à faire des siennes sur les routes du Giro : la pluie s'invite et pourrait avoir un rôle à jouer dans le final.

95 km 

Pas d'événement essentiel à présenter pour le peloton en ce début d'étape. L'action controversée est venue d'Hector Carretero : le coureur de la Movistar est parvenu à faire la jonction avec l'échappée en début d'étape après avoir reçu un coup de pouce de sa voiture, en venant chercher un bidon... qu'il ne va finalement pas prendre.

98 km 

Le peloton a laissé filer le bon groupe en début d'étape. Les 14 fuyards ont compté plus de 10 minutes d'avance, mais l'écart s'est déjà réduit d'un quart sous l'impulsion des NTT. Pour Domenico Pozzovivo ?

Domenico Pozzovivo
100 km

POINT SUR LA COURSE

Les coureurs du GIro ont déjà effectué 104 kilomètres depuis le départ à Cesenatico. A 100 kilomètres de l'arrivée, une échappée de 14 coureurs compte 8 minutes d'avance sur le peloton : Mark Padun (Bahrain-Merida), Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe), Jesper Hansen (Cofidis), Jhonatan Manuel Narvaez Prado (Ineos), Maximiliano Richeze (UAE), François Bidard (AG2R), Simon Pellaud (Androni Giocatolli), Manuele Boaro (Astana), Joey Rosskopf (CCC), Simon Clarke (EF) Hector Carretero et Albert Torres Barcelo (Movistar), Victor Campenaerts (NTT) et Etienne Van Empel (Vini Zabu)

14:07 

Au programme aujourd'hui : une étape vallonée proche de la côte adriatique, au pied des Appenins. Cinq difficultés repertoriées sont au programme : trois de 3e catégorie et deux de 4e catégorie. Un profil idéal pour une échappée ?

Le profil de la 12e étape du Giro.
14:05

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur Eurosport pour suivre la 12e étape du Giro autour de Cesenatico, ville de départ et d'arrivée de ces 204 kilomètres.

Deceuninck Quick-Step leads the peloton during stage 12 of the Giro d'Italia 2020